• Salle du Passavour - Curel - Vallée du Jabron.  Merci de diffuser l'info.

    La salle se situe au lieu-dit La cabine du Passavour, 2 km avant Curel en venant de Sisteron.

    Au Passavour, les spectacles sont suivis d'un moment de partage autour d'un verre offert par la Mairie et de gourmandises apportées par chacun.
    Participation libre !



    Samedi 3 février à 20h30  -  Théâtre

    Tête de bois  

    ...ou les aventures du terrible pantin Pinocchio qui devint un petit homme...

        

     

    Seul en scène dans un espace qui évoque celui d’une cellule, un homme construit des caisses en bois, comme quelqu’un qui effectuerait une punition. Il rêve,chante, et peu à peu de ses mains naît un pantin, naïf autoportrait. Cet homme est bien Pinocchio… quelques années plus tard! Il joue et dialogue avec sa marionnette puis nous raconte ses aventures, les revit en direct, détourne tous les objets de son habitacle pour évoquer Gepetto, la fée, les animaux… Le récit de ses aventures prend valeur de conte; le parcours de Pinocchio, figure emblématique d’insolence joyeuse et innocente est celui d’une construction et d’une libération.

     

    *Théâtre au PASSAVOUR Curel samedi 3 février

     


     Renat Sette, chanteur provençal et comédien, a crée ce spectacle avec Bruno Deleu, metteur en scène.


    http://rene.sette.free.fr
      
     
     

     
     
     


    Organisé par la municipalité de Curel, Vallée du Jabron.

  • Tarif spécial : 10 € les deux films

    Réservation au Cinématographe : 04 92 64 41 24

    *Soirée Spéciale JEAN-MICHEL BERTRAND le Jeudi 18 janvier au Cinématographe


  • Bonjour,

     

    Mardi 23 janvier  à 20h  

    au cinéma « le Hublot » à  Laragne

     

    projection du film

    « une branche en travers du chemin,

    autour du loup et du pastoralisme »

    de Catherine Bouteron et Etienne Dècle

    (documentaire, 2017, 56 mn)

     

    Loup et pastoralisme : la cohabitation est-elle possible ? 

    La réapparition du loup interroge notre « manière d’être humain sur la terre »,

    nous invitant à repenser la cohabitation entre la faune, la flore et les activités humaines.

    Bergers, éleveurs, techniciens témoignent.

     

    La projection sera suivi d’un débat

     

    participation libre

     

    Etienne DECLE

    Arzeliers Village – le Rouset

    05300 LARAGNE MONTEGLIN

     

    tel :    04.92.20.23.46

    mob : 06.87.71.46.00

     

    >Vendredi 26 Janvier 18h30 Eyguians Soirée Soupes et Bobines :

    « Nos Maires et Nous : demain quelle démocratie locale ?»

     



  • Bonjour à tous,
    Tous mes vœux pour 2018.
    Je vous sollicite aujourd'hui parce que vous avez près de vous des lycéens scolarisés.
    La Région donnait jusqu'à il y a deux ans un "chéquier culture" qui permettait à chaque lycéen de dépasser 50€ en ciné, livres, concerts... L'an dernier il a été supprimé.
    Cette année , il est remplacé par un "epass-culture": une carte magnétique que les lycéens se voient refuser partout dans le 04 et le 05: normal... Chaque "partenaire" doit s'équiper d'un ordinateur avec accès à Internet, entrer les coordonnées de chaque jeune dans un fichier, et ensuite seulement, le pass peut être activé. Inutile de vous dire que les librairies, ciné, salles de spectacles qui acceptaient un chèque culture autrefois, refusent le "e-pass" aujourd'hui.
    Il se peut que la Région trouve là aussi (vous connaissez ma tendance à adhérer à toutes les théories du complot!) une justification à la suppression définitive de tout aide culturelle : les jeunes n'utilisent pas le pass, ils n'en ont donc pas besoin ...
    Merci d'aider les élèves à l'origine de cette pétition à faire entendre leur voix.
    N'hésitez pas à partager sans modération!
    Bien à vous.
    Valérie
    https://www.change.org/p/conseil-r%C3%A9gional-provence-alpes-cote-d-azur-acc%C3%A8s-%C3%A0-la-culture-pour-tous?recruiter=848498131&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=psf_combo_share_message.undefined


  • ...De quoi discuter lors de la réunion du 22 janvier prochain
    
    Richard

    1  une petite vidéo de 4min à diffuser et relayer massivement
    
    
    https://www.youtube.com/watch?v=f04PFWcr63Q
    
    "Je n'étais jamais venue sur la ZAD" Un film de : Leo Leibovici
    
    Une collaboration entre des habitant-es de la zad, le réalisateur Leo Leibovici et l 'actrice Lizzie Brochere, 
    Je n'étais jamais venue sur la ZAD est un petit film qui nous invite à un voyage intime à travers le territoire libéré 
    de la zad, à la recherche d'espoir en ces temps tourmentés.
    
    Ce film est aussi un appel à toutes et tous à venir à la grande mobilisation du 10 février 2018, pour enraciner l'avenir à Notre-Dame-des-Landes.
    
    
    2 un lien vers un texte de l'ACRIMED faisant  la synthèse de la désinformation, des tentatives de dénigrement et de diabolisation de la ZAD  
    
     http://www.acrimed.org/
    
    
    
    

  • Le compteur Linky est-il obligatoire ?

     

    La question de l’obligation légale est plus complexe qu’il n’y paraît.

     

    Enedis bien sûr, EDF mais aussi tous les autres fournisseurs d’électricité, notamment par le biais de leurs Conditions Générales de Vente, affirment que l’usager.e ne peut se soustraire à l’installation de compteurs communicants. Le gouvernement et les sites gouvernementaux, des médias (pas tous) reprennent en chœur, jusqu’à la célèbre association de défense des consommateurs Que Choisir.

     

    Au contraire, pour les opposants au Linky, la loi de transition énergétique de 2015 donne mission aux gestionnaires de réseaux de distribution de remplacer les compteurs actuels par des compteurs communicants (du moins dans la proportion de 80%), mais cela n’implique pas ipso facto que l’usager.e doive accepter un Linky à son domicile. Aucune loi ne formule cette obligation, aucune sanction n’a été définie en cas de refus.

     

    Par ailleurs, Philippe Monboutou, pourtant président du directoire d’Enedis (alors ERDF) a indiqué devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, le 16 février 2012 : « Il n’y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce [qu’on] n’est pas habilités à forcer la porte des clients pour ceux qui, in fine, ne voudraient pas nous ouvrir ou qui résistent »1

    La rapporteure générale de ladite commission, Valérie Rabault, le rappelle le 29 mai 2017 dans un courrier au ministre de la transition écologique et solidaire2, ainsi que le sénateur Bruno Retailleau le 15 juin 20163: Linky n'est pas obligatoire.

     

    Là-dessus, depuis quelques mois, la CNIL, Commission Nationales de l’Informatique et des Libertés, vient nous affirmer le contraire : « La généralisation des compteurs résulte d’une obligation légale de modernisation des réseaux qui répond à des directives européennes. Vous n’avez donc pas le droit de vous opposer au changement du compteur d’énergie de votre logement ». 4

    On ne peut que s’étonner d’une telle prise de position, dans la mesure où elle n’entre pas du tout dans le cadre des missions de cette commission, à savoir : assurer que l’usage des technologies de l’information ne porte pas atteinte à la vie privée !5

    On s’étonne moins lorsque l’on constate l’ampleur des concessions que la CNIL a faites à Enedis sur les modalités de fonctionnement et d’installation du Linky depuis ses recommandations de novembre 2012.

     

    Ne mélangeons pas tout. Le pouvoir législatif est chargé de la rédaction et de l’adoption des lois, le pouvoir exécutif de les mettre en œuvre et, en cas de conflit entre les particuliers ou entre l’État et ces derniers, c’est au pouvoir judiciaire de rappeler et appliquer la loi.

     

    Nous en sommes à ce stade.

     

    Un jugement rendu en juin 2017 ne penche pas en faveur de l’obligation. En effet, dire « Attendu que le remplacement dans un domicile privé et malgré la volonté de l’habitant d’un compteur électrique par un autre, peu important que tous deux appartinssent à la collectivité territoriale selon l’article L 322-4 du Code de l’énergie, causant à tout le moins des dommages aux biens du prévenu, à savoir les barreaux de protection et l’imprimé affiché, présente les caractères d’une agression légitimante à laquelle le prévenu a apporté une riposte strictement proportionnée et nécessaire, d’où il suit que les faits reprochés à M. …… ont été commis en état de légitime défense (…) » semble sous-entendre qu’il est légitime de s’opposer à l’installation forcée d’un Linky et, par conséquent, que celui-ci ne peut être obligatoire.

    Ce 30 novembre, une audience s’est tenue au TGI de Nanterre : une usagère attaquait Enedis pour obtenir le retrait du Linky qui lui avait été installé malgré elle. Bien qu’elle ait été déboutée, on ne peut en tirer de conclusion définitive car il s’agissait d’une saisine en référé et le juge peut fort bien estimer qu’il n’y a pas urgence sans pour autant que la demande soit injustifiée. Il faudra donc attendre un jugement sur le fond.

     

    Pour conclure, provisoirement...

     

    Vous trouverez ci-joint copie de la lettre adressée à un maire par le ministre de la transition écologique et solidaire. Il y affirme « [qu’]une délibération d’un conseil municipal s’opposant au déploiement des compteurs Linky serait entachée d’illégalité » – ce qui est tout à fait contestable, certaines délibérations répondant à cette description n’ayant pas été attaquées ou n’ayant été que suspendues en référé – mais poursuit ainsi : « Toutefois le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible, notamment dans le cas où les équipes de pose ne peuvent accéder au compteur par la voie publique ».

    On imagine mal un ministre déclarant qu’un particulier peut enfreindre une loi et l’autorisant à le faire !

    On pourrait certes attendre d’un ministre qu’il assume pleinement ses responsabilités et s’engage à faire en sorte que chaque citoyen.ne soit informé.e de ses droits et assuré.e de pouvoir les exercer réellement, même si, par malchance, son compteur électrique est situé sur la voie publique. Mais il serait manifestement irréaliste de placer une telle espérance en M. Hulot. Contentons-nous donc, pour l’instant, de rappeler à Enedis, ses "milices" et leurs complices institutionnels et médiatiques, la position de principe que cette lettre exprime : le Linky n’est pas obligatoire !

     

    DM

     

    1  https://www.youtube.com/watch?v=VXtPsC4ZKH0

    2  http://robindestoits-midipy.org/pdf/Lettres_Linky/Courrier-de-Valerie-RABAULT.pdf  

    3  http://www.stop-linky.fr/stoplinky/images/pdf/lettre-de-Bruno-Retailleau-sur-le-Linky-23-01-2017.pdf

    4  https://www.cnil.fr/fr/linky-gazpar-quelles-donnees-sont-collectees-et-transmises-par-les-compteurs-communicants

    5  https://www.cnil.fr/fr/les-missions

    6  http://www.sudouest.fr/2017/06/20/ile-de-re-un-retraite-relaxe-de-violences-apres-avoir-expulse-un-technicien-linky-3548521-1570.php


  • Bonjour,

    Je viens de signer la pétition "COLLECTIF SOUTIEN MIGRANT.ES 13 MANBA: LIBERATION ET PROTECTION D'IBRAHIM QUI RISQUE LA MORT AU SOUDAN". C'est une cause importante. Voudriez-vous la signer à votre tour ?

    Voici le lien:

    https://www.change.org/p/collectif-soutien-migrant-es-13-manba-liberation-et-protection-d-ibrahim-qui-risque-la-mort-au-soudan?utm_medium=email&utm_source=petition_signer_receipt&utm_campaign=triggered&share_context=signature_receipt&recruiter=76047000

    Merci,
    Annie



  • Mail aux adhérents et proches de l'Agora:


    La prochaine réunion de l'Agora Sisteronaise le jeudi 18 janvier à 18h salle Jean Julien à Sisteron. (la Baume, rue du Rocher)

    Comme vous avez pu le constater, notre activité est en baisse, nous avons du mal à maintenir une réflexion et une expression pourtant de plus en plus nécessaire.
    C'est, je crois, à ce jour, la seule association d'expression politique sur le Sisteronais, cet outil doit continuer à vivre.
    L'avenir de l'Agora est en jeu, il est important que vous veniez.

    Voici l'ordre du jour que je vous propose:
    - L'avenir de l'Agora
    - L'ordre du jour de la future réunion du 30 janvier (ouverte, liste à définir) qui aura lieu salle Cassin (Voir cidessous)
    - La prochaine Assemblée Générale, qui devra renouveler le bureau, date proposée: mardi 20 février, salle Cassin.


    Pour le 30, projet de mail


    Je vous propose la prochaine réunion de l'Agora Sisteronaise.
    Elle aura lieu le mardi 30 janvier 2018, à 18h, salle Cassin à Sisteron. (Voir plan joint)

    Cette première réunion de l'année est importante, que fait-on avec l'Agora Sisteronaise?
    Quel outil doit-elle être?
    Je vous joins les statuts, utiles à rappeler, ainsi que la charte.

    De nombreux sujets méritent réflexions communes, et si possible analyses et expressions.
    Je vous en propose quelques uns, en sachant qu'on ne pourra pas tout aborder.

    1/ Il nous faudra revenir sur notre projet de réunion publique sur les migrants.
    Depuis, le collectif des migrants a demandé à gérer cette réunion publique, et ne partage pas trop notre approche de réflexion politique de la question, que ce soit sur les causes des migrations, comme sur les perspectives politiques. Ou plutôt, ce collectif ne souhaite pas les voir abordés, et souhaite se concentrer sur le travail des associations qui le composent.
    C'est un point de divergence, nous devons en parler.

    2/ La nouvelle communauté de commune du Sisteronais Buech,
    Sa taille, son fonctionnement, ses décisions depuis sa création, tout interroge.
    60 communes réparties sur 3 départements et 2 régions.
    93 élus des diverses communes composent cette CCSB
    Des ordres du jour considérables (48 points à l'ordre du jour du 19 décembre), communiqués quelques jours avant la réunion. (Quid des dossiers à connaître avant le vote)
    Les convocations sont en général à 17h ou 18h, et les réunions se tiennent dans divers endroits de la comcom. Il est difficile pour un particulier pour avoir accès aux ordres du jour et surtout aux procès verbaux.

    Question: comment fait-on pour délibérer en connaissance de cause à plus de 80 personnes, sur 50 points à l'ordre du jour, en commençant à 17 ou 18h?
    On peut s'interroger sur le fonctionnement démocratique de la CCSB, qui vote quoi et avec quelles connaissances des dossiers?
    Un avis personnel: ce sont des techniciens, des administratifs, qui font la politique de la comcom, en suivant des directives (du président de la comcom? nationales? etc...)
    Le résultat en est que les décideurs sont de plus en plus éloignés des citoyens, à qui s'adresser?

    Point à relever: Devant l'étendue et la complexité du territoire, les élus ont décidé en janvier 2017 de donner pouvoir au président pour nombre d'actes financiers (paiements, passations de marchés demandes de subventions diverses). Pour 2017, 44 actes ont été pris par le président, et plus de 205000€ ont été payés par délégation.

    3/ Les augmentations de taxes:
    Le regroupement des diverses collectivités, notamment  des comcom, avait pour objectifs la mutualisation des moyens, les économies d'échelle, et donc des économies.
    Or on constate des augmentations considérables dans certaines communes: par exemple à Valernes, la taxe d'habitation a augmenté de plus de 30%, la taxe foncière de plus de 12%, il est également prévu des augmentations considérables de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (doublement pour des valeurs locatives moyennes).
    N'a t-on rien à dire?


  •  

    ## Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du
    gouvernement  
    
    Ce midi, le gouvernement vient enfin d’annoncer l’abandon du projet
    d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
    
    Nous notons que la DUP ne sera officiellement pas prorogée. Le projet
    sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février. 
    
    Il s’agit bien d’une victoire historique face à un projet d’aménagement
    destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi
    déterminé que divers.
    
    Nous voulons d’abord saluer chaleureusement aujourd'hui toutes celles et
    ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d’aéroport au cours des 50
    dernières années.
    
    En ce qui concerne l’avenir de la zad, l’ensemble du mouvement réaffirme
    dès aujourd’hui :
    
        -La nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s expropriés de
    pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.
    
        -Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus
    habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui
    souhaitent continuer à y vivre ainsi qu’à en prendre en soin.
    
        -Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la zad
    par le mouvement dans toute sa diversité - paysans, naturalistes,
    riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.
    
    Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d’une période de gel de la
    redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire
    doit pouvoir rester un espace d’expérimentation sociale,
    environnementale et agricole.
    
    En ce qui concerne la question de la réouverture de la route D281,
    fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s'engage à y
    répondre lui-même. La présence ou l'intervention policières ne feraient
    donc qu’envenimer la situation.
    
    Nous souhaitons par ailleurs, en cette journée mémorable, adresser un
    fort message de solidarité vis-à-vis d’autres luttes contre des grands
    projets destructeurs et pour la défense de territoires menacés.
    
    Nous appelons à converger largement le 10 février dans le bocage pour
    fêter l’abandon de l’aéroport et pour poursuivre la construction de
    l’avenir de la zad.
    
    Acipa, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, les
    habitant-e-s de la zad.
              
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                          Contacts presse :
    ACIPA - Dominique Fresneau : 06 71 00 73 69
    COPAIn 44 - Cyril Bouligand : 06 21 04 76 84
    Coordination - Geneviève Coiffard : 06 80 84 19 89
    Naturalites en lutte - Jean-Marie Dréan : 07 69 40 45 75
    Zad presse : 06 95 06 81 49
    
    
    Conférence de presse commune : mercredi 17 janvier, 15h30, à la Vache
    Rit (les Domaines, 44130 Notre-Dame-des-Landes)
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                                       Accès
    : 
    Pour accéder à la Vache Rit, les Domaines - Notre-Dame-des-Landes :
    https://goo.gl/maps/aKTUG6HAXN62 
    
    -- 
    Liste de communication de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.
    06.95.06.81.49 
    zadcontactpresse@riseup.net
    
    Zone A defendre - http://zad.nadir.org/
    

  •  

    ça y est le gouvernement vient d'enterrer (espérons définitivement) le désastreux projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes ! Grâce à la résistance déterminée et multi-formes des habitant-e-s du bocage nantais et de tous leurs soutiens partout en France, c'est une grande et belle victoire qui en appelle d'autres contre les nombreux grands (et petits) projets nuisibles et imposés sur le territoire français !

    Ne baissons pas la garde pour autant, il reste encore à défendre la ZAD de NDDL comme espace de vie visant à s'autonomiser du capitalisme et de bon nombre de ses institutions de contrôle de tous nos faits et gestes ! Cet exemple pour de nombreuses luttes de territoire et de multiples pratiques collectives ne doit pas être expulsé, même avec l'abandon de l'aéroport !! Lire à ce sujet le communiqué que vient d'écrire la coordination des opposants : https://zad.nadir.org/spip.php?article5034

    Pour fêter la victoire contre l'aéroport et discuter de la suite, et notamment des possibles actions de soutien en cas de tentative d'expulsion de la ZAD, n'oubliez pas la soirée d'info du 22/01 à 19h à la MJC de Serres, organisée par le comité local de soutien de la vallée du Buëch ! Venez nombreux et nombreuses !

     


  •  


  •  


  • *** Agenda Intergalactique du Buëch Libre #3Janvier 2018 ***

     

    • vendredi 5/01 à 20h au cinéma le Hublot (Laragne), avec Soupes et Bobines : projection du film « l’intelligence des arbres » (Julia Dorden, 1h20), suivie d'un vin chaud ! 

     

    • Pour celles et ceux qui ont la bougeotte (covoit’ depuis le Buëch possible), le même vendredi 5/01 à partir de 18h30, Chez Marcel (squat d’accueil d’urgence de migrants à Briançon, 20 route de Puy St Pierre) : présentation du dernier opus d’automne-hiver de « Nunatak », revue d'histoires, cultures et luttes des montagnes. Petit avant goût ci-dessous :
    D'un côté, les États multiplient les projets permettant aux marchandises/capitaux/touristes de traverser les montagnes. Des lignes 
    THT aux lignes TGV en passant par les tunnels autoroutiers, ces infrastructures sont imposées à grand renfort de milliards et les
    chantiers sont protégés par les forces de l'ordre. De l'autre, les
    frontières sont militarisées et contrôlées, les migrants sont pourchassés et expulsés, les personnes solidaires sont confrontés à la
    répression, à l'urgence humanitaire et au désengagement de l'Etat.
    Des mouvements de luttes s'opposent aux grand travaux (NoTHT, NoTAV, tunnel de Tende). Des formes de solidarité apparaissent
    pour aider les migrants à passer les frontières, des personnes s'organisent pour accueillir des populations qui fuient la guerre et la
    misère. De Vintimmille à Briançon, ces situations entrent en résonance, se lient et se nourrissent.
    Cette discussion sera l'occasion d'explorer ces expériences de luttes et de solidarité, de débattre des modes d'action et d'organisation,
    de mettre en évidence les limites rencontrées et d'imaginer ensemble les moyens de les dépasser.

     

    • Dimanche 7/01 à partir de 10h à la frontière franco-italienne : grande marche contre les frontières, pour se déplacer librement de Clavière (Rendez-vous au parking de la Via Nazionale) à Montgenèvre

     

    Avec des vêtements appropriés pour une promenade dans la neige.
    
    Les frontières n’existent pas dans la nature,
    Elles sont un système de contrôle.
    Elles ne protègent pas les gens, elles les dressent les uns contre les autres.
    Elles ne favorisent pas la rencontre, mais génèrent une rancune.
    Les frontières ne divisent pas un monde d’un autre,
    Il n’y a qu’un seul monde et les frontières le déchirent!
    L’indifférence c’est la complicité!
    Pour info: +39 3485542295
    (En cas de mauvais temps, l’initiative aura lieu le dimanche suivant)
    https://www.facebook.com/briserlesfeontieres/
    
    
    
    • Pour celles et ceux qui auraient raté la précédente présentation à Briançon (mais il y en aura d’autres en février dans le sud 05 et le 04!), mardi 9/01 à partir de 19h au Lieu à Embrun (face à la poste)  : Présentation du numéro d’automne-hiver de « Nunatak », revue d'histoires, cultures et luttes des montagnes.
     
    • Mercredi 10/01 à partir de 19h à Eyguians : soirée d’échanges-débat organisée par le collectif des Soupes et des Bobines, autour du  livre « le camp planétaire » en présence de son auteur Denis Dupré, suivie d’un repas en mode « auberge espagnole » avec ce que chacun-e apportera.

     

    • Vendredi 12/01 à 20h à la MJC de Serres  : Projection solidaire d'un film parmi une sélection sans frontières, en soutien au CHUM (Centre d’Hébergement d’Urgence de Mineurs exilés à Veynes)
    NOUS TROIS OU RIEN
    D’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents 
    Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don
    de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.
    Le film sera suivi d'un pot partagé : ramène ta galette ou ton gâteau des roi, on lui fera sa fête ! Et il y aura du vin chaud ! L'entrée est à prix libre en soutien au CHUM (Centre d'Hébergement d'Urgence pour Mineurs exilés)
    • Vendredi 19/01 à partir de 16h30 à la salle des fêtes de La Bâtie Montsaléon  : galette des rois et projections en soutien au CHUM
    16h30 Atelier cuisine. Venez avec vos ingrédients, suivant le temps que ça prend et en attendant que ça cuise, on vous 
    propose un film pour tous ages :
    LA TORTUE ROUGE Un film de Michael Dudok de Wit A travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue rouge
    raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.
    20h dégustation et repas "auberge espagnole" suivie de la projection de SWAGGER Un film de Olivier Babinet Swagger nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au
    coeur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et
    inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes.
    En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu’à la comédie musicale et la science-fiction,
    Swagger donne vie aux propos et aux fantasmes de ces enfants d’Aulnay et de Sevran.

     

     

    • Vendredi 26/01 à partir de 19h30 à la MJC de Serres, avec le collectif de l’Infokiosque du Buëch : soirée discussions-débats autour du livre d’Aude Vidal
      « Égologie - Écologie, individualisme et course au bonheur »
       (aux éditions Le monde à l’envers) en présence de l’auteure. Suivie d’un repas partagé avec ce que chacun rapportera ! P
      etit avant goût ci-dessous, juste comme ça…

    Développement personnel, habitats groupés, jardins partagés... : face au désastre capitaliste, l'écologie se présente comme une réponse globale et positive, un changement de rapport au monde appuyé par des gestes au quotidien. Comme dans la fable du colibri, « chacun fait sa part ».
    Mais en considérant la société comme un agrégat d'individus, et le changement social comme une somme de gestes individuels, cette vision de l'écologie ne succombe-t-elle pas à la logique libérale dominante, signant le triomphe de l'individualisme ?


  • Mail envoyé à Fréquence Mistral

     

    Bonjour,

     

    En tant que salarié d’Orange,

    Militant CGT et Insoumis

    Habitant du 04

     

    Je souhaite réagir à votre émission radio du 18 décembre 2017 sur le déploiement de la fibre optique dans les Alpes du Sud.

    L’inauguration a eu lieu le 14 décembre. (http://www.frequencemistral.com/La-fibre-continue-a-se-deployer-dans-les-Alpes-du-Sud_a5639.html)

     

    Ce qu’on y entend de la part des interviewés m’étonne beaucoup et m’amène à vous faire part des faits suivants :

     

    D’abord, ce n’est pas du très haut débit qui est dans la vallée, juste un bon haut débit, et encore, seulement pour les foyers proches des armoires NRO.

    Beaucoup « rameront » encore, et il y aura encore des foyers non éligibles parce que trop loin.

     

    Dans la vallée du Jabron, cela fait 4 fois en 10 ans que l’argent public est utilisé pour résorber les zones blanches, augmenter les débits, faire du triple play (avec la télévision et le téléphone sur internet).

    A chaque fois, les promesses sont là, on coupe des rubans et on s’extasie devant la presse sur le projet qui va résoudre tous les problèmes de la vallée du Jabron.

    Beaucoup d’argent a été dépensé, 630000 € pour ce dernier projet, des 10aines de milliers avant. Voir ci-dessous les détails de ces différents projets

     

                Sur l’argent public : on dépense sans compter, sans obligation de résultats.

    On utilise l’argent public pour faire des réseaux qui, ensuite, sont donnés aux opérateurs qui font des profits. Le cout de ces travaux est sans commune mesure avec le travail réalisé et les résultats obtenus.

    Des milliards d’€ de profits sont dégagés chaque année par les opérateurs et pendant ce temps là on abandonne petit à petit les services publics notamment dans la vallée du Jabron.

    Transport, éducation, culture, santé, en perdition.

    La gendarmerie de St Vincent plus ou fermée, une classe de moins toujours à St Vincent, avec le périscolaire supprimé, pas de médecin, ni de pharmacie

    (à quand une maison de santé), des coupures de téléphone et d’internet qui peuvent durer de nombreuses semaines.

    Alors qu’on en est déjà à presque 1M€ pour le haut ou très haut débit, sans plus de garantie pour ce dernier projet que pour les précédents.

    Puisque le haut débit serait un service du au public, indispensable notamment pour la vallée du Jabron, pourquoi ne pas imposer un droit et le faire financer par ceux qui font des profits gigantesques ?

     

                  Les emplois dans les télécoms : Contrairement à ce que dit le délégué régional de Orange, le jour de cette inauguration, il n'y a pratiquement plus de salariés Orange dans le 04. Les effectifs techniques sont passés de 250 à 60 en 10 ans. Tous ces travaux de montée en débit et/ou de fibres optiques (comme à Sisteron) sont réalisés par des entreprises nationales sous traitantes qui n'ont pas de salariés dans le 04, mais des "équipes" qui parcourent le pays. Sous traitance en cascade à plusieurs niveaux.

    Même la maintenance n'est plus assurée par des salariés de Orange.

    Et même pour cette maintenance, ce sont souvent des salariés nomades qui font beaucoup de trajets.

    Et le résultat, ce sont des pannes à répétition, avec des délais souvent très longs.

    Ce délégué régional Orange ose dire que les salariés de Orange sont entrain de déployer un réseau qui va leur donner du travail pendant 50 ans.Orange n'a rien déployé du tout, ils ne font que mettre des "terminaux" au bout de fibres qui ont été payées par nos impôts et qui appartiennent au SMO PACA THD. Orange a été le sous traitant du SMO PACA THD, et a tout sous traité en cascade à d'autres entreprises, les salariés de Orange n'y ont pas participé, la plupart, ont été évincés.  

    Après 4 projets consécutifs, la réalité des montées en débit :

    La même annonce nous a été faite de nombreuses fois, la dernière étant en fin 2015 ou il était annoncé le très haut débit pour Noël 2015: http://www.les-omergues.com/2015/09/la-fibre-dans-la-vall%C3%A9e.html

    Le blog des Omergues, et particulièrement cet article est écrit par le correspondant de la Provence dans la vallée.

    Mais cette annonce de fin 2015 a été précédée par de nombreuses autres annonces du très haut débit dans la vallée comme dans tout le 04. Pour la vallée du Jabron :

    Les projets se sont succédés depuis 10 ans, presqu’entièrement financés par l’argent public.

    Les BLA (boucles locales alternatives) ont été les premiers projets de très haut débit annoncés et réalisés. Ils promettaient le triple play (avec la télé et le téléphone sur internet), en créant des réseaux wifi.

    *La première réalisation a été un fiasco, puisque le réseau construit en wifi n’a jamais fonctionné. Il a cependant été payé par l’argent public (les collectivités) à hauteur de 50000€.

    *La deuxième boucle wifi a été construite par Orange, financée toujours par l’argent public, à hauteur de 70000€. Elle a fonctionné, mais n’a pas permis ni la télé ni le téléphone IP (sur internet). Donc pas de triple play. Le fonctionnement a été très aléatoire, dépendant du climat, de la poussée des arbres, du manque de maintenance… etc…demandez aux habitants de la vallée. Qu’est devenu ce réseau ? perdu…

    * Ensuite il y a eu le projet régional de BLHD (boucles locales haut débit) qui consistait, toujours, à amener le haut débit partout. Voir la délibération régionale 09-57 : https://deliberation.regionpaca.fr/ et surtout ses annexes.

    Encore beaucoup d’argent public pour poser des NRAZO (nœud de raccordement d’abonnés Zones d’Ombres), comme par exemple à Curel.

    * Récemment enfin ce nouveau projet régional avec le SMOPACA THD. Celui qui vient de déployer cette nouvelle fibre dans la vallée du Jabron (http://www.paca-thd.net/) toujours avec de l’argent public, 100M€ pour le 04, toujours avec les mêmes objectifs. Et une promesse pour ce projet de 2012, tout le monde en haut débit à 2MB en fin 2013. Pas vrai bien sur, encore une fausse promesse.

    (voir le SDTAN du 04, schéma directeur territorial d’aménagement numérique du 04): https://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/collectivites/SDTAN/alpes-de-haute-provence.pdf

     

    Alain Paulien

    0492339995


  •  

    Justice

    pour  Martine

     

    Merci de faire savoir autour de vous, par tous les moyens

    (listes  et bulletins d’associations, réseaux sociaux, envois aux medias…)

     

    Les explications : http://www.roya-citoyenne.fr/2017/12/une-militante-damnesty-poursuivie-rendez-vous-lundi-8-janvier-13h30-revue-de-presse/

     

    Pour vous inscrire : https://www.facebook.com/events/1494669957314279/

     

    Et le groupe RESF : https://www.facebook.com/groups/239092159470486

    Une membre d'Amnesty poursuivie pour avoir aidé des migrants: Qu'est-ce que le «délit de solidarité»?   http://www.20minutes.fr/societe/2189483-20171217-video-membre-amnesty-poursuivie-avoir-aide-migrants-delit-solidarite

     

    Dans la Roya, Khalifa, Nasseradin ou Hassan, maintenant reconnus réfugiés, retrouvent «maman Françoise» qui les a hébergés pendant plusieurs mois : http://www.liberation.fr/france/2018/01/01/dans-la-roya-khalifa-nasseradin-ou-hassan-retrouvent-maman-francoise_1619813?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot

    http://www.educationsansfrontieres.org/

    Pour nous écrire :   Resf06@gmail.com

    https://www.facebook.com/groups/239092159470486 

     

     



  • Le NOUVEL AN BERBÈRE

    Bonjour à toutes et tous Bonne année et bonne santé
    La MJC de Saint Auban organise pendant 3 jours autour du nouvel an Berbère:
    - des rencontres avec Bruno Doucey, poète qui vient fêter avec nous la sortie de son livre consacré au poète et musicien berbère Matoub Lounès assassiné il y a 20 ans,
    - Un atelier d'écriture du journal l'Écrié avec Bruno Doucey,
    - des échanges avec Bruno Doucey et Ali Mekki (sociologue)
    - Et un concert de musique Berbère
    En pièces jointes le flyer et une très belle affiche de l'événement.
    Merci d'afficher et de faire tourner sans modération On vous attend nombreux L'Equipe de la MJC
     
    Maison des Jeunes et de la Culture de Chateau-Arnoux-Saint-Auban
    Maison des Associations - RN 96 BP 10 - 04600 Saint-Auban
    04.92.64.17.24
     

    * NOUVEL AN BERBÈRE du 11 au 13 janvier à St Auban

     

  •  

    Café Repaire de Chateau-arnoux

    en collaboration avec le journal l'âge de Faire :

     

    Mardi 9 janvier de 18 à 20h

     

    VIVE LE TRAIN !

     

    Guichets fermés, horaires bancals, lignes menacées :

    alors que notre zone rurale est déjà pauvre en transports publics,

    l'Etat et la SNCF se désengagent du TER.

    Comment défendre les petites gares pour développer

    des transports accessibles à tous et sortir du tout voiture ?

    Nous en débattrons avec Raymond Pelloux

    du collectif de l'étoile de Veynes et de Nosterpaca,

    et des syndicalistes du transport ferroviaire

    A bientôt !.


  •  

    Samedi 27 janvier à 20h30 au Papotin - St Vincent sur Jabron (04)

    Pitsvinik
     
     

    *Soirée musiques et histoires d'Europe de l'est au PAPOTIN samedi 27 janvier !

     Musique klezmer et histoires



    Au violon et à l'accordéon, Olivier Richaume et Vincent Bader vous emmènent dans un répertoire à danser, dans la
    tête, ou sur les pieds, quelque part entre Bucarest, Kiev ou Odessa...
    Entre deux airs, les histoires plus ou moins vraies, plus ou moins fausses, bien au contraire... tirées
    de la fantaisie du violoniste : « Yankel Gitter Brider, mon arrière arrière-grand-père, était horloger à
    Bucuresti... Vous avez le temps ? Alors, je vous fais visiter... », une hypothèse sur l'origine du violon-
    trompette ? Voici énoncés quelques souvenirs de famille et des pirouettes mystiques... dans un
    inimitable accent mitteleuropa...

    http://ganefklezmer.wixsite.com

    Café associatif Le Papotin - 04200 St Vincent sur Jabron

  •  

    Bonjour à tous

    Nous inaugurerons cette nouvelle année 2018 avec une nouvelle formule de rencontre , complémentaire aux soirées » soupes et bobines » ,  et demandant un peu moins d’organisation  ! ( pas de  film , pas de soupe ..)

    Nous vous proposons ce 10 janvier à 19h à la salle des fêtes de Eyguians Garde Colombe  un échange débat   autour du  livre « le camp planétaire » -   en présence de son auteur Denis Dupré

    Nous partagerons ensuite un repas « auberge espagnol » avec ce que chacun apportera

    Vous pourrez trouver un   « résumé » de ce texte sur le site  soupe et bobines  https://soupesetbobinesblog.wordpress.com/  

    et vous pouvez vous y inscrire pour recevoir directement les infos du site soupe et bobine

     

    Ci-dessous invitation et notes de l’auteur sur le livre :

    « soupes et bobines »

    vous propose une soirée sans bobine  Mercredi 10 janvier 19h

     

    Eyguians - Garde Colombe

    SALLE DES FETES

    Rencontre débat  autour du livre

     

    Le CAMP PLANETAIRE

    en présence de lauteur :  Denis DUPRE

     

                                                                                                          

     

    Participation libre Organisé par le collectif « soupes et bobines »,

    Contact : soupesetbobines@orange.fr ;

    Pour vous inscrire et recevoir directement les infos: https://soupesetbobinesblog.wordpress.com/  

     

    Note de  Présentation de l'éditeur :

     

    LE CAMP PLANETAIRE

     

    Accepter que la terre devienne un "camp" aux libertés resserrées ? Ou organiser la révolte ?

    La planète devient un vaste camp, dans lequel une proportion de plus en plus grande de la population est enfermée, concrètement ou virtuellement, en raison de la raréfaction et du mauvais partage des ressources. La multiplication actuelle des camps de réfugiés est un des premiers signes de cette tendance.

    Que le monde tende à fonctionner selon la logique des camps est le dernier tabou à lever pour inventer les choses autrement.

    Forts de ce constat, une question se pose : sur quoi ne devons-nous pas transiger ? A cela l'auteur répond : vouloir être libre, refuser l'exclusion, raisonner notre consommation et notre production, éclairer nos peurs, mettre les experts au service des citoyens, participer aux lois et aux systèmes de régulation. Et il invite à un sursaut pour éviter la soumission, pour s'insurger, se révolter de manière efficace et détruire le camp pour rebâtir une société d'humains.

    Lutter, mais aussi construire autre chose ensemble selon nos propres règles. Pour cela, il faut aussi se construire.

    Reprendre le pouvoir n'est pas une utopie mais notre dernière chance.

    A propos de l’auteur, Denis Dupré :

     

    Après avoir passé 15 ans dans divers organismes bancaires, Denis Dupré est désormais enseignant chercheur en finance, éthique et écologie territoriale depuis 20 ans à l'Université Grenoble-Alpes et à l'ENSIMAG (Institut National Polytechnique de Grenoble).


  • ‘’Bonne Année aux Riches’’,

     

            (Propos de Pierre Lemaitre, écrivain, recueillis d’une émission de france-inter)

     

     Vous qui avez été stigmatisés, vilipendés en 2017, ça n’a pas été facile pour vous,

     

    mais rassurez-vous, le 1 % d’entre vous possède toujours le 1/4 des richesses de notre pays.

     

     Votre niveau de vie est le plus élevé d’Europe (sauf en Norvège).

     

     Les meilleurs d’entre vous gagnent chaque année l’équivalent de 1000 années de SMIC.

     

    12 millionnaires vous représentent au gouvernement.

     

     Les plus riches d’entre vous pourront dépenser en 2018 les 4,5 milliards gagnés,

     

    ce qui représente 1,5 fois le budget du CNRS, c’est très stimulant.

     

     L’évasion fiscale se porte toujours bien,

     

    chaque année 100 milliards échappent à l’État grâce à vous.

     

     Vous pourrez continuer à exiler votre fortune et vous faire soigner en France aux frais des

    contribuables.

     

     La pauvreté progresse, ce qui est excellent car

     

                                    pour qu’il y est des riches, il faut des pauvres

     

    donc la situation se présente très bien.

     

    En 10 ans la France a doublé ses SDF et le nombre de pauvres passés à 15 % de la population,

     

    4 millions de mal logés, 400 morts dans la rue en 2017, c’est excellent…

     

    On a rogné l’APL des étudiants, on va surveiller de près les chômeurs et les demandeurs d’aide

    sociale qui sont le « Cancer » de notre société.

     

     Je peux vous rassurer, chers riches,

     

    la chasse à ces « salauds de pauvres » va se poursuivre sans faiblesse.

     

     Pour vous encourager une citation du richissime américain Warren Buffet :

     

    « La lutte des classes existe et nous sommes en train de la gagner ! »

    P.L.

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

     

      Personnellement je me désole de vous voir, riches et pauvres, enfermés dans cette grille

     

    qui freine l’émancipation et l’évolution vers un avenir

     

    que je souhaite :

               

                  moins déséquilibré et plus partagé

     

                   moins totalitaire et plus solidaire,

     

                   moins économique et plus scientifique,

     

                   moins virtuel et plus culturel,

     

                       moins politique et plus écologique...

     

    Tous mes vœux pour 2018.

     

     Thomas

     

     PS: "Ça va chauffer"!...

     " ça va chauffer".mp3