• Le Plan ESSE

  •  

     

     

      La lettre d’avril 2016

     

     

      Edito : De la noblesse de l'engagement

    Nous nous adressons ici à toutes les personnes inscrites sur notre site Internet, participantes au lancement de Demain en mains ou non.

    Affirmons le clairement : vous qui nous faites confiance, vous qui êtes engagés pour diffuser le magazine mensuellement, vous appartenez à comptez parmi la minorité éveillée et active de la société civile. Si comme le relatent des statistiques sur 100 militants, à peine 10 lisent les newsletters qui leur sont envoyées et seulement 1 % agissent en conséquence, alors vous êtes de ceux là ! Nous sommes de ceux-là !

    Au terme de presque 5 ans de présentation de notre projet, la difficulté rencontrée laisse perplexe. Face à la gravité des enjeux, la tâche citoyenne à se partager pour changer la donne est simple face à un défi majeur qui justifierait une mobilisation de tous pour en sortir. C’est possible, mais le niveau général de conscience doit encore beaucoup progresser pour déclencher une insurrection salutaire.

    En effet, derrière toutes les thématiques qui justifient les mobilisations militantes, il y a toujours la manipulation des opinions par la mainmise d’une petite minorité sur l’information du plus grand nombre. La désinformation est au cœur de la plupart des problèmes.

    Ne sombrons pas dans le pessimisme, les 1 % sont bien là, à nous de les toucher ! Et nous avons heureusement de sérieux atouts et en tout premier, notre appartenance au Collectif pour une transition citoyenne.  Le projet Demain en mains s’y impose progressivement comme un outil dont toutes les structures qui le composent ont besoin. L’appropriation et la mobilisation sont en route.

    Comme nous vous l’avons rappelé dans notre dernier courrier postal, nous avons aussi besoin de vous pour réussir ce pari très innovant, certes un peu fou, mais indispensable !

    Nous rappelons ci-dessous quelques tâches que nous pourrions nous partager.

    Enfin, nous renouvelons aussi l’appel à participer à la Journée nationale de la transition organisée le 24 septembre prochain par notre Collectif pour une transition citoyenne. C’est très important ! L’impératif d’une information plurielle facilement accessible à tous se situe au même niveau que le besoin de nous rassembler localement, là où nous vivons au quotidien. C’est là que nous serons le plus efficace pour faire avancer les transitions si nous valorisons notre principal atout, notre nombre ! Ensemble, nous pouvons beaucoup. 

    Spéciale dernière : notre assemblée générale aura lieu à Salignac près de Sisteron, au siège de l'association le samedi 25 juin 2016. Retenez votre journée et votre billet de train à tarif très réduit. Plus d'infos dans un prochain courriel.

      La journée nationale de la transition citoyenne

    Réservez le 24 septembre prochain !

    Pour la troisième année consécutive, le Collectif pour une transition citoyenne organise la Journée nationale des transitions. C'est l'occasion pour chacun d'entres-nous d'initier ou de rejoindre un groupe local qui prendra en charge l'organisation d'un évènement. A chacun de définir l'étendue du territoire concerné sachant que local signifie proximité. Il vaut mieux multiplier les initiatives où l'on peut se retrouver facilement sans temps perdu dans les déplacements. Et la finalité étant de produire une vitrine à l'intention de nos concitoyens, ils seront plus à même de participer à une fête locale produite par des gens qu'ils connaissent. Réinventons donc le voisinage ! Mais bien sûr, ces groupes ont vocation à s’enraciner, à fédérer, à s’élargir, à assurer tout au long de l’année la présence permanente des alternatives et à saisir toutes les occasions de les développer. En consacrant chacun un peu de notre temps sans remettre en cause nos autres engagements, nous pourrons envisager ensemble des projets plus ambitieux en étant plus efficaces. Le nombre est une force irremplaçable qui nous fait souvent défaut. Dites-nous si l’idée retient votre attention, nous pourrons vous aider dans vos démarches. Plus d’info : www.transitioncitoyenne.org; Notre contact: tél. 04 92 61 60 28 ou 06 48 37 45 85 - demain-en-mains@lagedefaire.org .

      Nous donner un coup de mains

    Relancer les magasins bio près de chez vous

    Nous avons adressé par 2 fois un courrier postal aux magasins du réseau Biocoop plus quelques autres. La liste vous est accessible ici. Une quarantaine de réponses sur 350 magasins, c'est peu. Rien ne vaut un contact physique et quelques explications verbales. Il n'y a que vous qui pouvez faire. Tenez-nous au courant. 

    Inscrire dans un tableur des listes d'adresses pêchées sur Internet

    Nous avons en projet de solliciter par courriel des réseaux de professionnels alternatifs et ou de lieux socio-culturel. Par exemple, les médecins homéopathes ou les Foyers ruraux. Le travail à se partager consiste à rechercher les listes d'adresses mail (au moins) sur internet et à les transcrire dans un tableur type, le même pour tous afin que nous puissions les regrouper facilement. Chacun pourrait se charger de quelques réseaux (dont nous allons dresser une liste) de son département par exemple... ou de plusieurs. Les documents nécessaires sont ICI. Contacter : Danièle Coudé de Bretagne  ou  Bernadette Neu de Sisteron 

      Soutien aux projets des partenaires

    La Nef : lancement du livret le 4 avril !

    Dans quelques jours, la Nef franchira une étape décisive de sa  transformation en banque éthique en proposant son Livret pour les particuliers et les organismes sans but lucratif ! Pour cela la Nef va lancer une campagne de communication autour de cette sortie tant attendue. 

    Devenez actionnaire solidaire de Cocagne investissement !

    VOTRE ÉPARGNE SOMNOLE DANS UNE BANQUE ? 

    ENVOYEZ-LA CULTIVER LA SOLIDARITÉ !

    La société financière la NEF et l’association Réseau Cocagne ont établi entre elles un nouvel outil de financement pour les Jardins de Cocagne. Le but est de capter des « capitaux patients » d’investisseurs solidaires renonçant éventuellement au rendement financier, mais souhaitant un retour social et écologique. Les Jardins de Cocagne vous proposent de souscrire au capital de « Cocagne Investissement ».

    Une part de capital de « Cocagne Investissement » coûte 100 €. Un placement financier qui aide ceux qui n’ont pas un radis ? C’est bête comme chou ! 

    Découvrez-le sur www.cocagneinvestissement.org !

    Bioconsom'acteur propose une vidéo : Barjac, ville 100 % bio !

     

    Manger bio & local dans les cantines c'est possible ! - Barjac from Dahu Production on Vimeo.

    Enercoop, la solution énergie renouvelable garantie 100 % !

    Je fais le choix d'un modèle énergétique responsable, qui repose sur un approvisionnement 100% renouvelable et une implication des citoyens au niveau local. A travers ma facture, j'agis concrètement sur le paysage énergétique de mon territoire. 

    Tout savoir : http://www.enercoop.fr/

    Energie partagée dépasse les 10 M€ de collecte...

        

        En franchissant le cap des 10 M€ collectés pour les projets citoyens d’énergies renouvelables, le mouvement Énergie Partagée poursuit la mobilisation et renforce ses partenariats avec les collectivités pour pouvoir les épauler dans l'ouverture aux citoyens de projets territoriaux. 

    Tout savoir : http://energie-partagee.org/

     

     

     

     

     



    Contacts Newsletter

    Réalisation : Alain Duez
    Direction : Alain Duez


    Abonnement (inscription ou désinscription) : cliquez ici

    logo l'âge de faire timbre 6x1,6

    Tél. 04 92 61 60 28
    Port. 06 48 37 45 85
    courriel : demain-en-mains@lagedefaire.org

    Adresse postale : La Treille, 04290, SALIGNAC



  • Projet - Version 2
    Problème d'affichage dans votre messagerie ? ...Cliquez ici pour la visualiser sur le Web

      La Newsletter de JUIN 2015

    Sommaire

    • Edito : Lettre ouverte à la socièté civile
    • Vie de l'association : Assemblée Générale de l'Âge-de-faire
    • Collectif de la transition citoyenne : l'actualité de Enercoop — Bio Consom'acteurs — Energie partagée — La Nef...

      Edito

     

    Lettre à la société civile,  

    L’objet social de notre association, c’est l’information indépendante pour tous. Notre hantise, c’est l’incapacité de la presse alternative indépendante à toucher le plus grand nombre, celui qui en a le plus besoin.

    L’intolérable réalité quotidienne, c’est la domination des médias mercantiles sur l’opinion, bafouant la démocratie et bloquant les transitions indispensables.

    Pas de demande exprimée, pas d’offre ? La loi du marché doit-elle s’appliquer au bien commun qu’est l’information ? Non, il doit être pourvu, comme l’éducation, la santé...

    Difficile ? Une évidence s’impose, peut-être trop simple pour sauter aux yeux d’emblée : la seule vraie difficulté pour faire exister un magazine alternatif grand public (papier), c’est de lui donner une forte visibilité, hors des circuits habituels.

    A la réflexion, cette action complémentaire indispensable relève de la responsabilité de la société civile, c'est-à-dire nous.  Sinon, qui d’autre ?

    Ici, le geste citoyen à accomplir pour contribuer à la  résolution à terme d’un problème aussi grave que la manipulation chronique de l’opinion est d’une facilité déconcertante : avancer 6 € pour recevoir 30 magazines chaque mois et les disposer en sorte qu’ils soient vus et achetés. Les arguments de disponibilité et d’argent ne tiennent pas, ce n’est qu’une question de bon vouloir.

    En conclusion, la balle est dans notre camp. Avec le lancement à 300 000 exemplaires de Demain en mains au prix de 20 cts, l’occasion nous est donnée d’avancer dans cette voie prometteuse dans le cadre d’une démarche émancipatrice et fraternelle.

    Nous avons besoin de votre participation.

    www.demain-en-mains.info

    Le dossier de presse envoyé à 400 exemplaires est en accès libre sur notre site.  

    http://demain-en-mains.info/wp-content/uploads/2015/05/Dossier-de-presse-lancement-Demain-en-mains.pdf

     3 vidéos courtes (1 à 2 mn)

    https://vimeo.com/128735060

    https://vimeo.com/128893853

    https://vimeo.com/128894569

     

      Vie de l'association

     

    Assemblée Générale

    L’Assemblée Générale de l’association « L’Âge de Faire » aura lieu

    le 27 juin 2015 à Monteneuf (56) au Centre Les Landes.

    Pour ceux qui le peuvent, nous nous retrouverons dès le vendredi 26. Nous pourrons nous installer à partir de 17 h 30. En attendant, l’organisation d’une balade dans les landes ou autour des mégalithes sera possible, ainsi que la rencontre de quelques personnes.

    • Le vendredi soir : une animation/spectacle ou conférence/table ronde (thème et intervenants à définir), également ouverte à la population et à des associations des environs.
    • Le samedi : l’AG + travail en ateliers sur les préoccupations du moment pour la suite du projet.. Des animations de temps de détente sont à l’étude. Faites-nous profiter de vos talents de musicien, de conteur…
    • Le dimanche : possibilité de prolonger le matin… de manière plus informelle, selon les centres d’intérêts.

    La participation d’adhérents et coopérateurs proches (56 – 35 – 22) est souhaitée pour la préparation en amont et au moment de l’AG elle-même.

     : 

      Collectif de la transition citoyenne

     

    Les infos du Collectif :

    Sur le site internet du Collectif vous pouvez lire ou relire ou envoyer à vos connaissances la déclaration commune de ses membres. Vous pouvez également vous inspirer ou vous approprier le pacte pour la transition, proposé pour interpeller vos élus locaux. Enfin, vous pouvez suivre la préparation de la 2ème édition de la Journée nationale de la transition qui aura lieu le 26 septembre prochain.

     

    Enercoop plébliscité par vote en ligne :

    Une belle victoire pour la transition énergétique citoyenne !... Enercoop est lauréat du concours "My positive Impact" organisé par la Fondation Nicolas Hulot. Initiative qui s'inscrit dans le cadre de la conférence mondiale sur le climat (Cop 21) à Paris en 2015.

    Le principe de l'action : 100 initiatives portées par des petites entreprises, des collectivités et des associations, qui répondent aux problèmes du changement climatique sont soumises au vote du public entre mars et juin...

    10 solutions remporteront une véritable campagne de communication en mesure de leur apporter la crédibilité et la notoriété nécessaire pour attirer investisseurs, compétences, partenaires, débouchés….etc.

    Dernière minute : Energie partagée fait partie de la seconde campagne, vous pouvez encore voter pour eux ! 

    Bio Consom'acteurs lance une pétition pour le développement de la filière :

    Un arrêté du 7 mars dernier prévoyait une réduction de 25% des aides au maintien en agriculture biologique... mais depuis, le ministre de l’agriculture a annoncé une "enveloppe complémentaire" de 14 millions d’euros pour les agriculteurs bio en 2015, soit l’équivalent des aides qui venaient d’être supprimées...

    Face à ces incertitudes pour l’agriculture biologique, Bio Consom’acteurs invite les citoyens à réaffirmer leur soutien à une bio locale et équitable.

    C'est possible en signant et surtout en diffusant la pétition "La bio pour tous".

     

    Un fonds citoyen pour la maîtrise de l'énergie partagée :

    Partout en France, des personnes se bougent pour accélérer la transition énergétique.
    Energie Partagée accompagne et finance ces projets d'économie d'énergie et d'énergies renouvelables, maîtrisés par les citoyens et les collectivités.

    Energie Partagée Investissement est le premier outil financier innovant d’investissement citoyen dans la production d’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique. Cet outil permet à des porteurs de projets et des acteurs des territoires de réunir les fonds propres nécessaires au lancement opérationnel d’un projet, et d’en garder la maîtrise citoyenne. Informations détaillées pour souscription à ce fonds : depuis cette page.

     

    La Nef obtient l'extension de son agrément bancaire :

    Depuis avril 2015, La Nef est désormais habilitée à proposer des Livrets aux particuliers et associations ainsi que des comptes à vue et d'épargne aux entreprises. Toutes ces nouvelles possibilités offertes par ce nouvel agrément seront mises en œuvre peu à peu... C'est le premier (grand) pas vers la 1ère Banque Ethique française !

    Il sera ainsi possible de répondre aux besoins quotidiens des entrepreneurs et non plus uniquement à leurs besoins de financement d'investissements. Pour les particuliers, pas encore de comptes courants (comptes chèques). Pour cela il faut attendre une seconde extension d'agrément, dont la demande est prévue pour 2017.

    ALTERNATIBA  : le 5 juin, départ du tour de 5000 Km pour le climat en tandem. Vous pouvez vérifier la ville la plus proche de chez vous où une halte aura lieu. www.alternatiba.eu 



    Contacts Newsletter

    Réalisation : Stéphane Guyomarc'h
    Direction : Alain Duez


    Abonnement (inscription ou désinscription) : cliquez ici

    logo l'âge de faire timbre 6x1,6

    Tél. 04 92 61 60 28
    Port. 06 48 37 45 85
    courriel : demain-en-mains@lagedefaire.org

    Adresse postale : La Treille, 04290, SALIGNAC


  • voilà liens vers des vidéos que nous avons réalisé avec des petits moyens mais beaucoup de plaisir !

    la muette : vimeo.com/128735060

    balance : vimeo.com/128855202

    Transition, des citoyens s'engagent !"

    vimeo.com/128894569

    Merci de faire circuler, Alain.


  • Bonjour amis de Forcalquier et des transitions,

     

    Le Collectif pour une transition citoyenne est associé aux actions d’Alternatiba et vice et versa.

     

    Nous avons ensemble décidé de la production d’un manuel des alternatives. Il est en cours d’impression et un appel est lancé à toutes les bonnes volontés pour réussir da diffusion au grand public, là où on arrivera à le surprendre…

     

    La quantité minimales étant 100 exemplaires, je me propose de passer commande à condition que nous puissions ensuite nous partager la tâche. Sachant que le bouquin n’est pas lié à une date et pourra être revendu dans la durée.

    Une précision, il nous est vendu 2 € et peut être revendu 3.

    Merci de me répondre au plus vite. Si l’opération réussi, je vous retrouverai volontiers à Forcalquier et j’en profiterai pour frapper sur mon clou… parce que, ayez à l’esprit que Demain en mains doit sortir en septembre prochain si le soutien actif que la Collectif dont Alternatiba ont décidé d’accorder porte ses fruits.

     

    Merci de votre attention et à très bientôt j’espère.

     

     

    Très cordialement, Alain Duez.

    logo l'âge de faire timbre 6x1,6

    Tél. 04 92 61 60 28 - Port. 06 48 37 45 85

    Voir le nouveau magazine

    logo Demain en mains   timbre 5 x1,27

     

     

     

     

     

     

    Bonjour à nouveau à l'ensemble des membres fondateurs,

    Je reviens vers vous comme convenu pour vous donner toutes les informations concernant le livre des Alternatives.

    Vous pourrez trouver toutes les informations pour relayer dans vos différentes communications (newsletter, site internet...) et à transférer aux forces vives dans le mail ci-dessous de Txetx. Pour que la réussite du livre soit décisive, Il est important que la communication soit la plus large possible.

    "Les groupes locaux Alternatiba et les antennes locales du Collectif pour une Transition Citoyenne peuvent réaliser des commandes du livre des Alternatives de la manière suivantes :
    L'exemplaire vous reviendra à moins de 2 euros, et le prix de vente est de 3 euros. Tout le bénéfice est pour votre Alternatiba, telle antenne locale du Collectif pour la Transition Citoyenne, ou toute autre cause que vous souhaitez. Bref, l'excédent appartient à ceux et celles qui les vendent.  Vous pouvez d'ores et déjà organiser des dépôts vente (mais pas dans les librairies !), des ventes militantes dans la rue ou dans telle ou telle fête ou rassemblement, et dans vos Alternatiba. Le Tour Alternatiba en vendra à chaque étape. Prévoir également des ventes lors de la journée de la transition du 26 septembre.
    Une bonne occasion pour les vendre peut être les journées d'action pour le climat de la Coalition Climat 21, les 30 et 31 mai.
    On ne peut commander qu'à partir de 100 exemplaires.
    Plus on commande et plus le prix baisse (car la part des transport baisse). Nous allons centraliser les commandes sur Bayonne et les transmettre en paquet groupé à la maison d'édition.

    100 exemplaires : 170€ + 10€ frais de port : 180€ HT ==>> 189.90 € TTC

    200 exemplaires : 340€ + 15€ frais de port : 355€ HT ==>> 374.53 € TTC

    300 exemplaires : 510€ + 20€ frais de port : 530€ HT  ==>> 559.15 € TTC

    400 exemplaires : 680€ + 21.20€ frais de port : 701.20€ HT  ==>> 739.77 € TTC

    500 exemplaires : 850€ + 23€ frais de port : 873€ HT  ==>> 921.02 € TTC

    Pour passer commande, il faut faire un chèque, d'une association ou d'un particulier, peu importe (si c'est une entreprise, commerce, bar qui passe commande, il peut récupérer les 5,5 % de TVA) du montant en question, à l'ordre de "Les Liens qui Libèrent". Vous envoyez ce chèque à l'adresse suivante : Alternatiba, 20 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne.  Il faut indiquer l'adresse de livraison, et le contact (mail + téléphone) d'une personne responsable.
    Indiquez :
    le nombre d'exemplaires voulu
    l'adresse de livraison
    le nom, prénom, tel et mail d'une personne responsable
    Et postez dans le même temps un chèque à l'ordre de "Les liens qui libèrent" avec le montant correspondant. Les commandes ne seront confirmées qu'à réception du chèque.
    C'est Stéphanie Carré, ici en copie de mail qui centralisera les commandes.
    Un nouveau tirage sera organisé dés qu'on en sera à 5000 nouvelles commandes. Ça peut être fait très vite."

    Les structures peuvent également en commander, mais la prochaine livraison arrivera aux alentours de juin. Si vous souhaitez en profiter avant, nous avons reçu 1 000 exemplaires de la première commande pour les membres du collectif et nous pouvons vous les faire parvenir dès maintenant. Afin de couvrir les frais d'achats, nous vous demanderons de les payer au prix unitaire de 3€. Merci de m'indiquer le nombre d'exemplaires que vous souhaiteriez.

    N'hésitez pas à revenir vers moi pour toute question,
    En vous souhaitant à toutes et à tous une excellente journée,

    Céline Provost
    Collectif pour une Transition Citoyenne
    04-82-90-54-84

     


  •  
    Novembre 2014
    Problème d'affichage dans votre messagerie ? ...Cliquez ici pour la visualiser sur le Web

    Chers amis du Plan ESSE,

    Cette fois c’est la bonne, car nous sommes en pleine structuration/ébullition « en coulisse » pour nous organiser et, entres autres, relancer cette newsletter.
    C’est avec grand plaisir que nous vous proposons ce RDV mensuel pour vous faire part de nos avancements, besoins, projets !

    Rappelons que Le Plan ESSE (Economie Sociale, Solidaire et Ecologique) propose une campagne d’éducation populaire permanente qui associe la presse papier, le web et des pôles d’animation locaux. voir les détails

     

    En effet, si l’on tient compte à la fois du manque de popularité des alternatives, de la puissance des moyens de formatage qui entretiennent le fatalisme dans l’opinion et de la difficulté pour chacun de changer des modes de vie sur lesquels se sont construites nos identités, il est indispensable d’innover si nous voulons être à la hauteur de ce qui fait obstacle aux transitions de plus en plus urgentes.
    Créer les conditions du lancement du magazine national et mensuel, "Demain en mains" à 300 000 exemplaires au prix de 20 cents est la première étape du projet Lire le numéro 0 .
    Nous avons besoin de vous, pour franchir les étapes une à une. Rien de très difficile rassurez-vous.
    Pour se réaliser, le Plan ESSE n’a besoin que de peu de moyens, mais bien répartis entre les personnes qui vont le porter.
    Des petits investissements individuels mais nombreux qui feront la différence. Face aux puissances financières qui mènent le monde, nous avons une grande force, notre nombre ! Hélas, nous l’utilisons peu, très dispersés selon nos sensibilités. La désinformation et la promotion d’une économie juste pourraient être le dénominateur commun d’un grand projet partagé. C’est là notre proposition.

    C’est à ce titre que nous vous renouvelons notre sollicitation pour la diffusion du Journal "Demain en mains". Nous lançons aux militant(e)s, toutes sensibilités confondues, un appel à participer au lancement de ce magazine destiné à un large lectorat. Votre contribution peut prendre diverses formes, à différents niveaux. Par exemple la participation à l’organisation interne, à l'extension du réseau, à la diffusion du journal, à l'adhésion ou autre selon votre créativité et vos envies.

    Faites-nous savoir si vous avez un peu de disponibilité et, si oui, communiquez-nous vos préférences en termes de compétences si vous souhaitez vous engager dans la réalisation de ce projet, certes ambitieux mais tellement valorisant pour soi et plein de sens pour notre société.
    Venez partager vos idées et remarques sur ce projet sur le forum du site. (Forum Plan ESSE)

    MERCI pour votre soutien, votre patience et votre engagement.

    Très cordialement,

    Alain Duez et l'équipe "Organisation Plan ESSE/Newsletter".

    STRUCTURATION DU RESEAU

    Comme il est dit plus haut, le Plan ESSE n’est pas un gros projet mais la somme de beaucoup de petits décentralisés et chaque fois adaptés aux conditions locales.
    Il est transversal en termes de sensibilité. Tous, nous y trouverons un intérêt commun. Sa réalisation va s’étaler naturellement dans le temps. Par exemple, la toile humaine, qui va se tisser pendant la période de recrutement des pionniers qui lanceront le premier magazine alternatif grand public, servira naturellement de tremplin à l’étape suivante : l’animation des collectifs locaux et du Portail de la vie locale.

    Il convient désormais de mettre en place une organisation simple où chacun pourra se retrouver en fonction de sa motivation et de ses possibilités d’engagement.

    Nous distinguons aujourd’hui 3 niveaux d’implication:

    Le niveau ‘’observateur’’ : cette newsletter est à ce niveau d’implication où vous recevez simplement des informations mensuelles destinées à garder le contact et vous informer en espérant sincèrement vous voir franchir le petit pas vers le niveau suivant !!!

    Le niveau ‘’acteur’’ constitue un groupe de membres répertoriés sur notre site internet qui ont pris des engagements à participer à la diffusion du magazine lors de sa sortie (coopérateurs, adhérents, abonnés, donateurs réguliers).
    Le groupe dispose d’une liste de discussion nationale afin de partager idées et expériences dans les recrutements. Car il est espéré de ces personnes engagées qu’elles fassent essaimer le projet dans leur entourage pour trouver 1, 2, 3… nouveaux pionniers. Une boite à outils « facilitateurs » sera mise à disposition.

    Le niveau ‘’réalisateur’’ constitue le groupe Organisation. Les membres du Conseil d’administration y sont de droit. Les autres membres sont des volontaires inscrits à leur demande. L’entrée est bien entendue ouverte à tous et suppose la prise d’engagements dans l’organisation de nos travaux.
    Chacun a le choix de l’atelier auquel il souhaite participer, par exemple : production audio / vidéo, rédaction newsletter mensuelle, présence réseaux sociaux, animation liste de discussion, suivi des contenus du site et élargissement des contributeurs, écriture/relecture texte/lettres/articles, groupe agenda de nos sorties publiques et organisation, administration et comptabilité de l’association, etc… La liste est ouverte !!!

     

    COLLECTIF POUR UNE TRANSITION CITOYENNE

    Cette nouvelle structure est très prometteuse en termes de capacité à agir pour rendre populaires les changements indispensables de nos modes de vie, si elle réussit son déploiement dans les territoires, au plus près des gens.

    La campagne d’éducation populaire permanente que nous proposons va bien sûr contribuer à la démarche jusqu’à, nous l’espérons, petit à petit nous fondre dans des groupes locaux pluridisciplinaires où chacun apprendra la polyvalence. Vous en rêviez ? Ensemble nous allons pouvoir le faire !

    LES NEWS

    Après "Nos enfants nous accuseront", "Severn la voix de nos enfants" et "Tous Cobayes?", Béatrice et Jean-Paul Jaud nous invitent à découvrir leur prochaine réalisation.
    "Libres !" raconte de manière bouleversante, drôle et inspirante, le parcours initiatique d'enfants de France, du Japon et du Danemark dans le monde des énergies renouvelables. Ces enfants vont partager de merveilleuses expériences éducatives, musicales et poétiques, et découvrir que leur liberté est intimement liée à la transition énergétique.

    Pour que ce film puisse voir le jour, Béatrice et Jean-Paul Jaud sollicitent le soutien des citoyens, à travers la plateforme de financement participatif de la Nef.
    Leur objectif : rassembler 200 000 € jusqu'au 30 novembre !

    AGENDA

    Nous avons retenu un stand au salon Respire la vie à Poitiers les 21, 22 et 23 novembre prochain.

    Nous serons aussi à Saint-Etienne les 29 et 30 novembre au salon Tatou juste (le rendez-vous des solutions heureuses !).
    Si vous résidez dans la Vienne ou la Loire, c’est avec grand plaisir que nous vous y accueillerons. Vous pourriez même participer !

    Contact

    Pour toute remarque, écrire à : newsletter(AT)le-plan-esse.org


    Catherine Tomasini, 06 65 49 56 08; ctomasini(AT)yahoo.fr


    Alain Duez, 04 92 61 60 28 / 06 48 37 45 85 ; duez.alain(AT)ovh.fr
     

    Inscriptions

    Se désinscrire de cette newsletter

    Pour gérer vos inscriptions aux mailing lists et newsletters sur le portail, cliquez ici
     

  • http://www.reporterre.net/spip.php?article6272

    Toujours disponible pour avancer dans la bonne direction d’un Collectif local pour une transition citoyenne !

     

    Très cordialement, Alain Duez.

    Association l'âge de faire 

    Tél. 04 92 61 60 28

    Voir le nouveau magazine

     

    s  S-T marron bon recadré 3 cm signature 

    signature moi citoyen verte 

     


  • Bonne lecture ; Alain Duez.

    www.demain-en-mains.info

    www.le-plan-esse.org

     

    Voisinage, le retour ?

    Sans que nous en ayons toujours conscience, le voisinage vient de suite après la famille en terme de communauté dans laquelle, que nous le voulions ou non, nous sommes parties prenantes. Nous partageons un territoire qui vit et écrit jour après jour une histoire à laquelle nous participons. La presse quotidienne régionale en relate les faits marquants qui fidélisent beaucoup de ses lecteurs car l’indifférence n’est souvent qu’une façade dissimulant à la fois curiosité et appréhensions. Comme la famille, le voisinage a subi les effets négatifs d’une marchandisation de la vie qui génère nomadisme, concurrence, individualisme et repli sur soi, parfois jusqu’à la solitude.  

    « Il est plus facile de professer en paroles un humanisme de bon aloi, que de rendre service à son voisin de palier. » Pessimiste Henri Laborit1 mais pas trop… Il est vrai qu’il n’est pas si simple de casser la glace quand elle s’est installée entre voisins et, ne nous voilons pas la face, le cas n’est pas rare.  

    Une bonne nouvelle quand même : « Afin de rompre l’isolement (…) et de tenter de renforcer un sentiment d’appartenance au quartier » (Wikipédia), la Fête des voisins lancée il y a 13 ans par Atanase Périfan2 a quand même mobilisé quelque 7 millions de Français en mai 2012. C’est assez dire que la demande de retrouvailles est bien réelle et que tous les espoirs restent permis.  

    Un autre pas est franchi en termes de sens et de convivialité avec la popularité grandissante du projet Villes en transition (près de 2000 initiatives au niveau mondial). Il s’agit, là où l’on habite, de s’organiser collectivement pour continuer à vivre bien le moment venu, quand le pétrole dont notre société est entièrement dépendante se fera rare. Le documentaire Transition 2.03 témoigne bien que c’est avec les voisins, la rue, le quartier, au plus avec le village, que très logiquement, les groupes actifs se forment. Relocaliser, coopérer, économiser les déplacements, partager du temps, un jardin, des savoirs, des matériels….de vrais projets de changements de modes de vie au jour le jour qui n’ont de sens que bien en phase avec un petit territoire dans la diversité de ses habitants.

    Le Plan ESSE4 est complètement en phase avec les finalités de Villes en Transition. Et notre futur nouveau magazine, Demain en mains, le Portail de la vie locale et l’ensemble du dispositif envisagé seront précieux pour en résoudre la principale difficulté : initier et animer des groupes partout. Car là comme ailleurs, le changement ne sera collectivement bénéfique que si nous arrivons à le généraliser en le rendant populaire. Et bien mettre en avant la responsabilité de notre modèle économique en le démystifiant nous semble un argument à ne pas négliger en ces périodes de grand déballage de ses excès. Rendez-vous sur notre site Internet !

     

     

    1) Henri Laborit – Neuro-biologiste et auteur de nombreux ouvrages (1914-1995)  

    2) Élu du XVIIe arrondissement de Paris et auteur de Pas de quartier pour l’indifférence (La Table ronde, 2005).  

    3) A voir sur Internet : http://vimeo.com/56154218

    4) www.le-plan-esse.org