• Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous inscrire. Sondage également disponible sur le site ATTAC 04. Faites circuler l'info. 

    https://framadate.org/UCSasuJYaMduUj5O


    Pour Attac 04 David Vanhelmon
      

     

    Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé.
    - Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.


     
       Les10 premières mesures de la France insoumises à l'Elysées https://www.youtube.com/watch?v=brJu7qMJdVc&index=27&list=PLnAm9o_Xn_3CdllQNixW8EgbZ4FftVxUO

    Le programme de l'avenir en commun

    https://avenirencommun.fr/app/uploads/2017/04/programme3minutes-1.pdf

     

    Envie de rejoindre la France Insoumise ? 

    https://lafranceinsoumise.fr/

       

  •  

     


    lure-nature.pagesperso-orange.fr/


  • Café Repaire de Chateau-arnoux

     en collaboration avec le journal l'âge de Faire :

     Mardi 6 février de 18 à 20h

     ONDES, comment s'en sortir ?

     De plus en plus nombreuses, les ondes nous entourent

     dans les lieux publics, les transports en commun,

     à l'école, au travail, à la maison, etc.

     Bien que les effets sur la santé soient attestés par de nombreuses études,

     leur développement n'est pas remis en cause par les pouvoirs publics.

     Quand aux opérateurs de téléphonie mobile,

     ils mènent un lobbyng très efficace auprès de nos élus.

     Dans ce contexte, comment se protéger de la nocivité des ondes ?

     Comment prendre en compte la situation des personnes hypersensibles ?

     Nous en débattrons en présence de

     Laure Birgy, membre de l'association Une terre pour les EHS,

     et Marie-Christine Monet, qui s'est guérie de son électrohypersensibilité.

     A bientôt !.

     Et n'hésitez pas à partager l'info ...

     



  • Bonjour,
    je vous rappelle cette réunion de l'Agora du mardi 30 janvier à 18h salle Cassin.

    L'actualité télescope le 2ème sujet proposé,  voyez ci joint l'article paru ce dimanche dans le Dauphiné.
    La maire de Entrepierres s'y exprime sur le manque de démocratie à la CCSB.

    Espérons qu'elle sera soutenue par de nombreux autres maires.
    A nous d'aider ces élus qui disent tout haut ce que beaucoup pensent sans oser l'exprimer.

    A mardi
    Alain

    Le 25/01/2018 à 12:08, Agora Sisteronaise a écrit :
    Bonjour à tous,

    et très bonne année 2018.

    Je vous propose la prochaine réunion de l'Agora Sisteronaise.
    Elle aura lieu le mardi 30 janvier 2018, à 18h, salle Cassin à Sisteron.
    (Voir plan joint: angle passage du portail et rue de la Coste)

    Cette première réunion de l'année est importante, que fait-on avec l'Agora Sisteronaise?
    Quel outil doit-elle être?
    Je vous joins les statuts, utiles à rappeler, ainsi que la charte.

    De nombreux sujets méritent réflexions communes, et si possible analyses et expressions.
    Je vous en propose quelques uns, en sachant qu'on ne pourra pas tout aborder.

    1/ Il nous faudra revenir sur notre projet de réunion publique sur les migrants.
    Depuis, le collectif des migrants a demandé à gérer cette réunion publique, et ne partage pas trop notre approche de réflexion politique de la question, que ce soit sur les causes des migrations, comme sur les perspectives politiques. Ou plutôt, ce collectif ne souhaite pas les voir abordés prioritairement, et souhaite se concentrer sur le travail des associations qui le composent.
    C'est un point de divergence, nous devons en parler.

    2/ La nouvelle communauté de commune du Sisteronais Buech,
    Sa taille, son fonctionnement, ses décisions depuis sa création, tout interroge.
    62 communes réparties sur 3 départements et 2 régions.
    93 élus des diverses communes composent cette CCSB
    Des ordres du jour considérables (48 points à l'ordre du jour du 19 décembre), communiqués quelques jours avant la réunion. (Quid des dossiers à connaître avant le vote)
    Les convocations sont en général à 17h ou 18h, et les réunions se tiennent dans divers endroits de la comcom. Il est difficile pour un particulier pour avoir accès aux ordres du jour et surtout aux procès verbaux.

    Question: comment fait-on pour délibérer en connaissance de cause à plus de 80 personnes, sur 50 points à l'ordre du jour, en commençant à 17 ou 18h?
    On peut s'interroger sur le fonctionnement démocratique de la CCSB, qui vote quoi et avec quelles connaissances des dossiers?
    Un avis: ce sont des techniciens, des administratifs, qui font la politique de la comcom, en suivant des directives (du président de la comcom? nationales? etc...)
    Le résultat en est que les décideurs sont de plus en plus éloignés des citoyens, à qui s'adresser?

    Point à relever: Devant l'étendue et la complexité du territoire, les élus ont décidé en janvier 2017 de donner pouvoir au président pour nombre d'actes financiers (paiements, passations de marchés demandes de subventions diverses). Pour 2017, 44 actes ont été pris par le président, et plus de 205000€ ont été payés par délégation.

    3/ Les augmentations de taxes:
    Le regroupement des diverses collectivités, notamment  des comcom, avait pour objectifs la mutualisation des moyens, les économies d'échelle, et donc des économies.
    Or on constate des augmentations considérables dans certaines communes: par exemple à Valernes, la taxe d'habitation a augmenté de plus de 30%, la taxe foncière de plus de 12%, il est également prévu des augmentations considérables de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (doublement pour des valeurs locatives moyennes).
    N'a t-on rien à dire?

    Pour l'Agora Sisteronaise
    Alain Paulien
    0676483990

     

  •  

    Sur Radio Zinzine, l’émission « Santé au naturel » de Marion Henry et Mikael Bouchant du 8 janvier était consacrée au compteur Linky.

    En une petite demi-heure, le Dr Joël Delannoy expose de façon claire et accessible les risques sanitaires induits par le dispositif Linky

    -          les mécanismes physicochimiques en jeu

    -          l’inanité des normes sanitaires actuelles

    -          l’électrohypersensibilité

    La seconde partie est consacrée aux autres tares du Linky (intrusif, dangereux, inutile et coûteux) et aux exactions des installateurs. L’émission se conclut par un bref tour d’horizon sur la situation dans le 04.

    Le lien pour l’écouter :

    http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SAN/2018/SAN20180117-40_Linky.mp3

     

    Mise au point

    L’Autriche ne figure plus parmi les pays de l’UE ayant refusé les compteurs communicants, qui sont : la Belgique, la Lituanie, le Portugal, la Rép. Tchèque ; Allemagne, Lettonie, Slovaquie ne les déploient que partiellement. Enfin, Bulgarie, Hongrie et Slovénie n’ont toujours pas décidé le déploiement.


  •  

     

    Les Amis de la Montagne de Lure

     

     

    Vous invitent à cette réunion d'information

    le vendredi 2 février 2018 à 18h30,

    à la Médiathèque de St Etienne les Orgues.


    Venez nombreux pour vous informer sur les  nombreuses questions posées par ces projets industriels qui veulent imposer le "façonnage d'un nouveau paysage hybride" et par la préservation de l'intégrité de la Montagne de Lure.

     

    Au nom de la transition énergétique, doit-on sacrifier nos paysages emblématiques ?

    Quelles sont les alternatives ?


    Se posent aussi les questions sur les impacts économiques, environnementaux, touristiques, préservation de la mémoire littéraire, etc.

     

    La bataille est cruciale, mobilisez vos amis, vos voisins, vos relations pour participer à cette réunion !


    Nous partagerons ensuite le verre de l'amitié.



  • Bonjour.
    Je vois que vous êtes impliqués sur le département. Je souhaitais donc vous informer d'une "évolution" qui va grandement nous impacter.
    Le service de médecine interne de l’hôpital de Digne-les-Bains va fermer le 1er février 2017. Tous les patients de ce service (à l’échelle du département) vont devoir se reporter sur Gap ou Marseille, ce qui va encore rallonger les temps d’attente… Sans parler de la fragilisation du département des Alpes de Haute-Provence, déjà peu favorisé médicalement.
    Une vidéo explique également les tenants et les aboutissants de toute cette histoire… www.facebook.com/GlusParkatus/videos/10156279136984645/
    Une pétition est en ligne sur secure.avaaz.org/fr/petition/ARS_PACA_HOPITAL_DE_DIGNE_LES_BAINS_EN_DANGER/?aiffKmb.

    Pouvez-vous signer la pétition et la diffuser sur votre réseau ?
    On compte sur vous ! Merci !


  • Venez prendre contact et vous renseigner ....

    Bonjour,

     

    Vous avez entendu parler de la Roue, la monnaie locale du PACA .

    Vous êtes cordialement invité à une réunion de fonctionnement

    du groupe local de Sisteron

    le lundi 29 Janvier 2018 à 18h

    à la salle René CASSIN à Sisteron

    Au programme: bilan , ré-adhésion 2018, actions à venir, questions diverses.

    tamponnage des coupons (apporter votre stock!)

    Apporter de quoi grignoter et boire pour le pot de l'amitié .

    À bientôt , Marie-Odile

     



  • bonsoir, ci-dessous une invitation à diffuser au sein des comités qui
    précise l'état d'esprit des déambulations et du grand moment du 10
    février et une invitation aux comités à s'y préparer en conséquence :
     
    /// Le 10 février à midi, grandes déambulations carnavalesques à la zad
    de Notre-Dame-des-Landes
     
    Depuis la décision du gouvernement, nous pouvons le dire clairement : le
    10 février sera un jour d’allégresse, l’occasion de fêter tous ensemble
    la victoire du mouvement contre le projet d’aéroport et  d’enraciner
    encore un peu plus l’avenir de la zad.

    Cette célébration se déroulera trois jours avant le mardi gras, en
    pleine période de carnaval. S’il est une fête qui permet de narrer la
    geste des humbles chahutant les puissants, c’est bien celle-ci. Nous
    souhaitons donc qu’elle vienne inspirer le ton, le rythme et
    l’esthétique de la journée. Mais le carnaval dispose d’un autre
    attrait : fête des passages, il survient quand l’hiver n’a pas encore
    laissé place au printemps, que les jours peinent à rallonger, qu’une
    saison vient de se finir sans qu’on ait encore basculé dans la suivante.
    Autant d’allégories rappelant la fin de cette lutte d’un demi-siècle
    contre l’aéroport qui laisse place à de nouveaux enjeux et combats, ici
    et ailleurs. Ne nous y trompons pas, le carnaval ne célèbre pas un
    changement d’ère, il l’accompagne, voire le suscite. Rite grâce auquel
    on se projette ensemble dans l’avenir, confiants face à nos
    incertitudes, il est le premier jour des saisons futures. 

    Le 10 février, deux cortèges forts de musiques et de chants partiront
    donc du Gourbi et de Saint-Jean-du-Tertre aux alentour de 13h. Nous vous
    y convions déguisés autour d’un thème large et équivoque : « Nous sommes
    bocage ». Revêtez vos plus belles cornes de buis, arborez un superbe
    pelage de boue ou des plumes de granit… peu importe, nos costumes seront
    du bois dont on a défendu et sauvé cette terre. Armés de cette
    exubérance, nous pousserons des chars et des charrettes pleines
    d’objets. Nous avons besoin de vous pour les remplir. Nous vous
    proposons d’apporter des représentations de choses qu’il vous tiendrait
    à cœur de voir disparaître avec l’aéroport. Certaines luttes sœurs
    envisagent déjà de construire de grosses maquettes en carton symbolisant
    ici un méga-transformateur aveyronnais, là une poubelle nucléaire
    meusienne, ou encore un TGV transalpin. Ce sera donc le moment de mettre
    en avant nos combats communs et la solidarité entre nos luttes. Mais
    rien n’exige de limiter notre imagination à des infrastructures ou des
    GPII, et nous sommes sûrs que les idées ne vous manqueront pas pour
    illustrer ce contre quoi vous luttez. 
     
    Les cortèges convergeront jusqu’à la ferme de Bellevue où un énorme
    caramentran représentant l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes nous
    attendra. Grâce aux bagagistes du mouvement, nous l’agrémenterons de
    tous les objets trimballés dans les défilés puis nous laisserons le soin
    à l’animal totémique le plus célèbre de la zad d’y bouter le feu. Nous
    n’aurons plus qu’à danser et chanter à nos succès passés et à venir. 
     
    En vous espérant nombreux, joyeux et toujours déterminés. 

  •  

    Bonjour,

     Dans le cadre de l’animation du site Natura 2000 de la « Montagne de Lure » et de la convention de partenariat pour la connaissance et la préservation du patrimoine naturel, la commune de Saint-Vincent-sur-Jabron et le Conservatoire d’espaces naturels Provence-Alpes-Côte d’Azur (CEN PACA) organise une soirée sur le thème des plantes de haute montagne le :

     Samedi 10 février 2018 à 18h00

    avec au programme

     « Plantes des sommets, la vie à l’extrême »

    Conférence animée par Cédric Dentant, botaniste au Parc national des Ecrins

     « Sur les îles du ciel »

    Documentaire réalisé par Olivier Alexandre (52 min)

     Petit buffet champêtre

    à base de produits bio et locaux

     

      L’entrée est libre et gratuite. Merci de réserver vos places à l’adresse suivante : natura2000.lure@cen-paca.org

     N’hésitez pas à diffuser l’invitation à votre réseau !

    Cordialement,

     Laura Granato

    Animatrice Natura 2000  - Montagne de Lure

     

    Mairie de Saint-Vincent-sur-Jabron

    Le village - 04200 St-Vincent-sur-Jabron

    Tél. 04 92 62 00 56  - Port. 06 47 35 24 92

    natura2000.lure@cen-paca.org

    www.cen-paca.org

    *10 février 2018 : Soirée "Plantes des sommets, la vie à l'extrême" à Saint-Vincent-sur-Jabron


  •  

    Bonjour,

    Dans le cadre du cycle « Des soupes et des bobines »

     

    Vendredi  26 janvier 

    à EYGUIANS - Garde Colombe

    18h30, salle polyvalente

    Nos Maires et nous

    Demain quelle démocratie locale ?

     

    Soirée présentée par «la Belle Democratie»

    18h30 : Présentation

    18h45 : Film 20 mn, (Extrait de la conférence    gesticulée « un Maire de famille »)

                   Et témoignages de 3 maires du Buech

    20h00 : Brèves du Buech et Soupes

    21h00 : Suite des débats et ateliers  participatifs 

     

    Suite à la première soirée « notre démocratie en questions » de juin 2017, cette soirée aura pour objectif de réfléchir à « comment rapprocher les citoyens et les élus et favoriser l’enracinement d’une démarche participative dans nos territoires ? ».

    La « participation citoyenne » doit permettre à chacun d’exercer sa réflexion et d’exprimer des choix tout au long de la mandature au-delà du seul vote de délégation. En  cela elle constitue une nouvelle posture, une petite ( ou grande ) révolution.

    Il s’agira de réfléchir ensemble à la question de l’exercice du pouvoir à l’échelon communal et aux méthodes « favorables » à la participation citoyenne.

    - A partir des extraits filmés d’une conférence gesticulée sur ce thème

    - A partir  des témoignages d’élus locaux (anciens ou actuels) de nos territoires et  ayant cette volonté particulière d’un rapprochement avec leurs concitoyens : à Eourres, Furmeyer, St julien en Beauchène :

    Quels ont été leurs parcours et leurs motivations pour décider d’assumer cette fonction ?

    Quelles méthodes ou leviers ont-ils utilisés pour favoriser la participation ?

    Quelles difficultés, réussites, échecs ont-ils rencontrés ?

     

    ‘la Belle démocratie’  présentera également des méthodes et outils d’animation: pour « faire participer » au diagnostic local, au repérage des problèmes, donner envie de chercher ensemble  des solutions ..  au-delà de la simple adhésion à des décisions déjà ou quasiment prises.

     

     

    La Belle Démocratie est un projet d’éducation politique, citoyenne, populaire au sens où il porte des objectifs d’émancipation et de transformation sociale et où il  met en partage des outils et des modes d’organisation pour tous les citoyens.

    La Belle Démocratie est animée par des membres de mouvements citoyens tels que : Nous la Majorité, #MaVoix, #LesJoursHeureux, LePacte, Le Pouvoir Citoyen en Marche, Alternatiba, Assemblée Nationale Citoyenne, 36 000 listes participatives pour 2020, Synergies Démocratiques, Les Affranchis, WARN, la CEN, Partagir, le Parti Pirate...

     

     

    Pour vous inscrire et recevoir directement les infos de soupes et bobines : soupesetbobines@orange.fr

    Et notre site : https://soupesetbobinesblog.wordpress.com/  


  • Salle du Passavour - Curel - Vallée du Jabron.  Merci de diffuser l'info.

    La salle se situe au lieu-dit La cabine du Passavour, 2 km avant Curel en venant de Sisteron.

    Au Passavour, les spectacles sont suivis d'un moment de partage autour d'un verre offert par la Mairie et de gourmandises apportées par chacun.
    Participation libre !



    Samedi 3 février à 20h30  -  Théâtre

    Tête de bois  

    ...ou les aventures du terrible pantin Pinocchio qui devint un petit homme...

        

     

    Seul en scène dans un espace qui évoque celui d’une cellule, un homme construit des caisses en bois, comme quelqu’un qui effectuerait une punition. Il rêve,chante, et peu à peu de ses mains naît un pantin, naïf autoportrait. Cet homme est bien Pinocchio… quelques années plus tard! Il joue et dialogue avec sa marionnette puis nous raconte ses aventures, les revit en direct, détourne tous les objets de son habitacle pour évoquer Gepetto, la fée, les animaux… Le récit de ses aventures prend valeur de conte; le parcours de Pinocchio, figure emblématique d’insolence joyeuse et innocente est celui d’une construction et d’une libération.

     

    *Théâtre au PASSAVOUR Curel samedi 3 février

     


     Renat Sette, chanteur provençal et comédien, a crée ce spectacle avec Bruno Deleu, metteur en scène.


    http://rene.sette.free.fr
      
     
     

     
     
     


    Organisé par la municipalité de Curel, Vallée du Jabron.

  • Bonjour,

     

    Mardi 23 janvier  à 20h  

    au cinéma « le Hublot » à  Laragne

     

    projection du film

    « une branche en travers du chemin,

    autour du loup et du pastoralisme »

    de Catherine Bouteron et Etienne Dècle

    (documentaire, 2017, 56 mn)

     

    Loup et pastoralisme : la cohabitation est-elle possible ? 

    La réapparition du loup interroge notre « manière d’être humain sur la terre »,

    nous invitant à repenser la cohabitation entre la faune, la flore et les activités humaines.

    Bergers, éleveurs, techniciens témoignent.

     

    La projection sera suivi d’un débat

     

    participation libre

     

    Etienne DECLE

    Arzeliers Village – le Rouset

    05300 LARAGNE MONTEGLIN

     

    tel :    04.92.20.23.46

    mob : 06.87.71.46.00

     

    >Vendredi 26 Janvier 18h30 Eyguians Soirée Soupes et Bobines :

    « Nos Maires et Nous : demain quelle démocratie locale ?»

     



  • Bonjour à tous,
    Tous mes vœux pour 2018.
    Je vous sollicite aujourd'hui parce que vous avez près de vous des lycéens scolarisés.
    La Région donnait jusqu'à il y a deux ans un "chéquier culture" qui permettait à chaque lycéen de dépasser 50€ en ciné, livres, concerts... L'an dernier il a été supprimé.
    Cette année , il est remplacé par un "epass-culture": une carte magnétique que les lycéens se voient refuser partout dans le 04 et le 05: normal... Chaque "partenaire" doit s'équiper d'un ordinateur avec accès à Internet, entrer les coordonnées de chaque jeune dans un fichier, et ensuite seulement, le pass peut être activé. Inutile de vous dire que les librairies, ciné, salles de spectacles qui acceptaient un chèque culture autrefois, refusent le "e-pass" aujourd'hui.
    Il se peut que la Région trouve là aussi (vous connaissez ma tendance à adhérer à toutes les théories du complot!) une justification à la suppression définitive de tout aide culturelle : les jeunes n'utilisent pas le pass, ils n'en ont donc pas besoin ...
    Merci d'aider les élèves à l'origine de cette pétition à faire entendre leur voix.
    N'hésitez pas à partager sans modération!
    Bien à vous.
    Valérie
    https://www.change.org/p/conseil-r%C3%A9gional-provence-alpes-cote-d-azur-acc%C3%A8s-%C3%A0-la-culture-pour-tous?recruiter=848498131&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=psf_combo_share_message.undefined


  • ...De quoi discuter lors de la réunion du 22 janvier prochain
    
    Richard

    1  une petite vidéo de 4min à diffuser et relayer massivement
    
    
    https://www.youtube.com/watch?v=f04PFWcr63Q
    
    "Je n'étais jamais venue sur la ZAD" Un film de : Leo Leibovici
    
    Une collaboration entre des habitant-es de la zad, le réalisateur Leo Leibovici et l 'actrice Lizzie Brochere, 
    Je n'étais jamais venue sur la ZAD est un petit film qui nous invite à un voyage intime à travers le territoire libéré 
    de la zad, à la recherche d'espoir en ces temps tourmentés.
    
    Ce film est aussi un appel à toutes et tous à venir à la grande mobilisation du 10 février 2018, pour enraciner l'avenir à Notre-Dame-des-Landes.
    
    
    2 un lien vers un texte de l'ACRIMED faisant  la synthèse de la désinformation, des tentatives de dénigrement et de diabolisation de la ZAD  
    
     http://www.acrimed.org/
    
    
    
    

  • Le compteur Linky est-il obligatoire ?

     

    La question de l’obligation légale est plus complexe qu’il n’y paraît.

     

    Enedis bien sûr, EDF mais aussi tous les autres fournisseurs d’électricité, notamment par le biais de leurs Conditions Générales de Vente, affirment que l’usager.e ne peut se soustraire à l’installation de compteurs communicants. Le gouvernement et les sites gouvernementaux, des médias (pas tous) reprennent en chœur, jusqu’à la célèbre association de défense des consommateurs Que Choisir.

     

    Au contraire, pour les opposants au Linky, la loi de transition énergétique de 2015 donne mission aux gestionnaires de réseaux de distribution de remplacer les compteurs actuels par des compteurs communicants (du moins dans la proportion de 80%), mais cela n’implique pas ipso facto que l’usager.e doive accepter un Linky à son domicile. Aucune loi ne formule cette obligation, aucune sanction n’a été définie en cas de refus.

     

    Par ailleurs, Philippe Monboutou, pourtant président du directoire d’Enedis (alors ERDF) a indiqué devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, le 16 février 2012 : « Il n’y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce [qu’on] n’est pas habilités à forcer la porte des clients pour ceux qui, in fine, ne voudraient pas nous ouvrir ou qui résistent »1

    La rapporteure générale de ladite commission, Valérie Rabault, le rappelle le 29 mai 2017 dans un courrier au ministre de la transition écologique et solidaire2, ainsi que le sénateur Bruno Retailleau le 15 juin 20163: Linky n'est pas obligatoire.

     

    Là-dessus, depuis quelques mois, la CNIL, Commission Nationales de l’Informatique et des Libertés, vient nous affirmer le contraire : « La généralisation des compteurs résulte d’une obligation légale de modernisation des réseaux qui répond à des directives européennes. Vous n’avez donc pas le droit de vous opposer au changement du compteur d’énergie de votre logement ». 4

    On ne peut que s’étonner d’une telle prise de position, dans la mesure où elle n’entre pas du tout dans le cadre des missions de cette commission, à savoir : assurer que l’usage des technologies de l’information ne porte pas atteinte à la vie privée !5

    On s’étonne moins lorsque l’on constate l’ampleur des concessions que la CNIL a faites à Enedis sur les modalités de fonctionnement et d’installation du Linky depuis ses recommandations de novembre 2012.

     

    Ne mélangeons pas tout. Le pouvoir législatif est chargé de la rédaction et de l’adoption des lois, le pouvoir exécutif de les mettre en œuvre et, en cas de conflit entre les particuliers ou entre l’État et ces derniers, c’est au pouvoir judiciaire de rappeler et appliquer la loi.

     

    Nous en sommes à ce stade.

     

    Un jugement rendu en juin 2017 ne penche pas en faveur de l’obligation. En effet, dire « Attendu que le remplacement dans un domicile privé et malgré la volonté de l’habitant d’un compteur électrique par un autre, peu important que tous deux appartinssent à la collectivité territoriale selon l’article L 322-4 du Code de l’énergie, causant à tout le moins des dommages aux biens du prévenu, à savoir les barreaux de protection et l’imprimé affiché, présente les caractères d’une agression légitimante à laquelle le prévenu a apporté une riposte strictement proportionnée et nécessaire, d’où il suit que les faits reprochés à M. …… ont été commis en état de légitime défense (…) » semble sous-entendre qu’il est légitime de s’opposer à l’installation forcée d’un Linky et, par conséquent, que celui-ci ne peut être obligatoire.

    Ce 30 novembre, une audience s’est tenue au TGI de Nanterre : une usagère attaquait Enedis pour obtenir le retrait du Linky qui lui avait été installé malgré elle. Bien qu’elle ait été déboutée, on ne peut en tirer de conclusion définitive car il s’agissait d’une saisine en référé et le juge peut fort bien estimer qu’il n’y a pas urgence sans pour autant que la demande soit injustifiée. Il faudra donc attendre un jugement sur le fond.

     

    Pour conclure, provisoirement...

     

    Vous trouverez ci-joint copie de la lettre adressée à un maire par le ministre de la transition écologique et solidaire. Il y affirme « [qu’]une délibération d’un conseil municipal s’opposant au déploiement des compteurs Linky serait entachée d’illégalité » – ce qui est tout à fait contestable, certaines délibérations répondant à cette description n’ayant pas été attaquées ou n’ayant été que suspendues en référé – mais poursuit ainsi : « Toutefois le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible, notamment dans le cas où les équipes de pose ne peuvent accéder au compteur par la voie publique ».

    On imagine mal un ministre déclarant qu’un particulier peut enfreindre une loi et l’autorisant à le faire !

    On pourrait certes attendre d’un ministre qu’il assume pleinement ses responsabilités et s’engage à faire en sorte que chaque citoyen.ne soit informé.e de ses droits et assuré.e de pouvoir les exercer réellement, même si, par malchance, son compteur électrique est situé sur la voie publique. Mais il serait manifestement irréaliste de placer une telle espérance en M. Hulot. Contentons-nous donc, pour l’instant, de rappeler à Enedis, ses "milices" et leurs complices institutionnels et médiatiques, la position de principe que cette lettre exprime : le Linky n’est pas obligatoire !

     

    DM

     

    1  https://www.youtube.com/watch?v=VXtPsC4ZKH0

    2  http://robindestoits-midipy.org/pdf/Lettres_Linky/Courrier-de-Valerie-RABAULT.pdf  

    3  http://www.stop-linky.fr/stoplinky/images/pdf/lettre-de-Bruno-Retailleau-sur-le-Linky-23-01-2017.pdf

    4  https://www.cnil.fr/fr/linky-gazpar-quelles-donnees-sont-collectees-et-transmises-par-les-compteurs-communicants

    5  https://www.cnil.fr/fr/les-missions

    6  http://www.sudouest.fr/2017/06/20/ile-de-re-un-retraite-relaxe-de-violences-apres-avoir-expulse-un-technicien-linky-3548521-1570.php


  • Bonjour,

    Je viens de signer la pétition "COLLECTIF SOUTIEN MIGRANT.ES 13 MANBA: LIBERATION ET PROTECTION D'IBRAHIM QUI RISQUE LA MORT AU SOUDAN". C'est une cause importante. Voudriez-vous la signer à votre tour ?

    Voici le lien:

    https://www.change.org/p/collectif-soutien-migrant-es-13-manba-liberation-et-protection-d-ibrahim-qui-risque-la-mort-au-soudan?utm_medium=email&utm_source=petition_signer_receipt&utm_campaign=triggered&share_context=signature_receipt&recruiter=76047000

    Merci,
    Annie


  •  

    ## Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du
    gouvernement  
    
    Ce midi, le gouvernement vient enfin d’annoncer l’abandon du projet
    d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
    
    Nous notons que la DUP ne sera officiellement pas prorogée. Le projet
    sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février. 
    
    Il s’agit bien d’une victoire historique face à un projet d’aménagement
    destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi
    déterminé que divers.
    
    Nous voulons d’abord saluer chaleureusement aujourd'hui toutes celles et
    ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d’aéroport au cours des 50
    dernières années.
    
    En ce qui concerne l’avenir de la zad, l’ensemble du mouvement réaffirme
    dès aujourd’hui :
    
        -La nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s expropriés de
    pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.
    
        -Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus
    habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui
    souhaitent continuer à y vivre ainsi qu’à en prendre en soin.
    
        -Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la zad
    par le mouvement dans toute sa diversité - paysans, naturalistes,
    riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.
    
    Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d’une période de gel de la
    redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire
    doit pouvoir rester un espace d’expérimentation sociale,
    environnementale et agricole.
    
    En ce qui concerne la question de la réouverture de la route D281,
    fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s'engage à y
    répondre lui-même. La présence ou l'intervention policières ne feraient
    donc qu’envenimer la situation.
    
    Nous souhaitons par ailleurs, en cette journée mémorable, adresser un
    fort message de solidarité vis-à-vis d’autres luttes contre des grands
    projets destructeurs et pour la défense de territoires menacés.
    
    Nous appelons à converger largement le 10 février dans le bocage pour
    fêter l’abandon de l’aéroport et pour poursuivre la construction de
    l’avenir de la zad.
    
    Acipa, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, les
    habitant-e-s de la zad.
              
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                          Contacts presse :
    ACIPA - Dominique Fresneau : 06 71 00 73 69
    COPAIn 44 - Cyril Bouligand : 06 21 04 76 84
    Coordination - Geneviève Coiffard : 06 80 84 19 89
    Naturalites en lutte - Jean-Marie Dréan : 07 69 40 45 75
    Zad presse : 06 95 06 81 49
    
    
    Conférence de presse commune : mercredi 17 janvier, 15h30, à la Vache
    Rit (les Domaines, 44130 Notre-Dame-des-Landes)
                                                                            
                                                                            
                                                                            
                                                                       Accès
    : 
    Pour accéder à la Vache Rit, les Domaines - Notre-Dame-des-Landes :
    https://goo.gl/maps/aKTUG6HAXN62 
    
    -- 
    Liste de communication de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.
    06.95.06.81.49 
    zadcontactpresse@riseup.net
    
    Zone A defendre - http://zad.nadir.org/
    

  •  

    ça y est le gouvernement vient d'enterrer (espérons définitivement) le désastreux projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes ! Grâce à la résistance déterminée et multi-formes des habitant-e-s du bocage nantais et de tous leurs soutiens partout en France, c'est une grande et belle victoire qui en appelle d'autres contre les nombreux grands (et petits) projets nuisibles et imposés sur le territoire français !

    Ne baissons pas la garde pour autant, il reste encore à défendre la ZAD de NDDL comme espace de vie visant à s'autonomiser du capitalisme et de bon nombre de ses institutions de contrôle de tous nos faits et gestes ! Cet exemple pour de nombreuses luttes de territoire et de multiples pratiques collectives ne doit pas être expulsé, même avec l'abandon de l'aéroport !! Lire à ce sujet le communiqué que vient d'écrire la coordination des opposants : https://zad.nadir.org/spip.php?article5034

    Pour fêter la victoire contre l'aéroport et discuter de la suite, et notamment des possibles actions de soutien en cas de tentative d'expulsion de la ZAD, n'oubliez pas la soirée d'info du 22/01 à 19h à la MJC de Serres, organisée par le comité local de soutien de la vallée du Buëch ! Venez nombreux et nombreuses !

     


  •