• Retenez cette date : vendredi 21 septembre,
    18h30 Projection du film le grand bal au cinema le cinematographe à Château Arnoux. 

    Puis le groupe Mixtrad  fête ses 10 ans d'existence... bal à 20h30 sur la placette devant le restaurant *le Stendhal * qui propose bière et assiette folk..


    Film tourné à Gennetines (03), notre fameux festival de danses trad :

    C'est l'histoire d'un bal. D'un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l'Europe dans un coin de campagne française. Pendant 7 jours et 8 nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leurs fatigues et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse.

    https://legrandbal.fr/

    http://www.le-cinematographe.fr/

    https://vimeo.com/185192570


  •  

    Bonjour,


    GESPER et l'Atelier Partagé vous proposent de participer au dernier atelier "auto-construction de toilettes sèches" organisé le samedi 13 octobre à Digne-les-Bains. Plus d'info ci dessous.
    Pour vous inscrire cliquez sur le lien suivant : https://goo.gl/forms/uy37DkMMDB24e5Ct2
    N'hésitez pas à diffuser l'info autour de vous !

    *Dernier atelier "auto-construction de toilettes sèches" - 13 octobre - inscrivez vous !





    Chloé Zambeaux
    GESPER - Réseau des Acteurs du Développement Durable du 04
    6 rue Lavoisier - ZI St Christophe - 04000 Digne-les-Bains
    Tél. : 04 92 34 33 54
    www.gesper.eu / www.radd04.org
    Facebook : www.facebook.com/gesper04


  • Bonjour,

    je vous propose un après-midi tricot

    chez Marie-Odile à Bevons

    le mercredi 29 Août 2018

    À partir de 14h30

    À bientôt

    Contact : 04 92 62 88 57

     


  • Bonjour à tous, deuxième festival « bobines rebelles » dans les hautes alpes,

    les 24 25 26 aout (à Barret sur méouge)

     

    Tous les détails sur le site https://bobinesrebelles05.jimdo.com/

    En espérant vous y retrouver !

    Un festival de documentaire politique et social dans les Hautes Alpes en 2018

     

    Festival : Une soirée inaugurale au cinéma « le hublot » de Laragne,  le jeudi 16 aout à 21h, puis la semaine suivante à Barret-sur-Méouge, du vendredi 24 aout au soir , jusqu’au dimanche 26 après midi,  des projections de films documentaires et des temps de parole et d'échange souvent avec les réalisateurs.

    Documentaire : Le documentaire éclaire des aspects singuliers du réel et fait travailler le regard. Il va de pair avec une démarche critique et la construction d'une pensée politique. 

    Politique/Social : Dans une société où les images, sont omniprésentes,  nous croyons en la possibilité d'images émancipatrices. Au-delà d'un cinéma militant, Bobines Rebelles défend l'idée d'un cinéma qui rend compte de la complexité sociale et politique de notre monde.

    Le territoire : Un festival loin des pratiques urbaines, ancré dans une géographie locale et rurale. 

     

    Le documentaire social

    «Le documentaire social se distingue du documentaire tout court et des actualités de la semaine par le point de vue qu'y défend nettement son auteur. Ce documentaire social exige que l'on prenne position car il met les points sur les i. S'il n'engage pas un artiste, il engage au moins un homme. Ceci vaut bien cela. Et le but sera atteint si l'on parvient à révéler la raison cachée d'un geste, à extraire d'une personne banale et de hasard sa beauté intérieure ou sa caricature, si l'on parvient à révéler l'esprit d'une collectivité d'aprés une de ses manifestations purement physiques. Et cela, avec une force telle que, désormais, le monde qu'autrefois nous côtoyions avec indifférence, s'offre à nous malgré lui au-delà de ses apparences. Ce documentaire social devra nous dessiller les yeux.»

    Jean Vigo (1905-1934) - Texte écrit en 1930 pour la revue Ciné-Club.

    Voici pour les fondamentaux de bobines rebelles proposés par nos amis de la Creuse et auxquels nous souscrivons.

     

    Mais que donner à voir en 2018 ?

    « A tout instant il se passe quelque chose » : en mai 68, ce slogan des Galeries Lafayette était repris tel quel par les salariés du magasin en grève.

    Cinquante ans plus tard, le même slogan semble avoir été repris par d’autres, et, à marche forcée, nous sommes pris de sidération devant la mise en coupe réglée de notre nature, de nos communs, de notre humanité. Et nous coulons avec les migrants qui traversent la méditerranée.

    Des zones humides et leur insolente résilience(*), aux forêts tropicales dévastées (*), quel rapport ? celui des communs déniés au nom d’un intérêt pas très général mais aussi celui d’une puissante capacité à résister (*)(*) et à imaginer d’autres modes d’organisations sociales sans attendre le grand soir (*) (*). celui d’une société qui méprise ses travailleurs (*) et offre des conditions de vie pires encore ailleurs (*), souvent par notre propre faute, conditions que d’autres fuient pour trouver refuge vers nous, et qui sont rejetés violemment par le pouvoir (*),mais accueillis par leurs frères humains (*). Et puisque nous sommes ici, ruraux par nature, nos questions d’ici (*) (*)…

    Aucun rapport donc entre tous ces sujets que nous donnons à voir. Sauf peut-être la même intention de nous « dessiller les yeux ».

    (*) chaque astérisque renvoie à certains des 22 films qui seront projetés lors du festival.


  • Café Repairede Chateau-arnoux

    en collaboration avec le journal l'âge de Faire:

    Mardi 4 septembre 2018 de 18 à 20h

     

    Le TAFTA-CETA ou en est-on ?

     

     


    Après la signature du Tafta avec les États-Unis, un nouvel accord de libre échange

    est en cours entre l’Union européenne et le Canada. La France prévoit de le ratifier,

    d’autres pays refusent.

     

    Santé, alimentation, environnement…

    Qu’est-ce qui pourrait changer ?

     

    Qu’est-ce qu’on peut faire ?

     

     

    Un débat contradictoire entre pro et anti CETA est organisé en octobre a Digne avec la députée Delphine Bagarry.

     

    Jean Louis Odekerken

    Viendra nous faire le point sur ce sujet toujours d’importance.

     

     

    A bientôt !.

     


  • Café Repairede Chateau-arnoux

    en collaboration avec le journal l'âge de Faire:

     

    Bonjour

    Nous en avons longtemps parlé, cette fois c'est calé ! Les ateliers de formation sur la démocratie locale avec Tristan Rechid auront lieu les samedi 29 et dimanche 30 septembre, de 9h à 18h,  à Château-Arnoux Saint-Auban (salle Joie et Soleil à Saint-Auban, près de l'aérodrome).

    Le samedi soi à 20h30, conférence en chansons "Le temps des gens", ouverte à tout public (prix libre).

    Nombre de places limité pour les ateliers, inscrivez-vous : lisa.giachino@gmail.com - 06 83 53 48 77

    Pour couvrir les frais, une participation financière sera demandée, en fonction des moyens de chacun et du nombre de personnes (30 euros environ par personne si nous sommes 25).

    A très bientot,

    L'équipe du Café Repaire de Chato


  • La revoilà !
    Toute belle, toute fraîche – mais toujours aussi corrosive – la nouvelle gazette libre du Buëch sort dans les (meilleurs) kiosques en plein milieu d’été, bien décidée à s’implanter durablement dans la vallée du Buëch, fougueux torrent, qui à l’image des Ânes débattés ou des Jars indignés (titre de ce nouveau numéro), se laisse très difficilement dompter par les tentatives de canalisation et de normalisation des tenants de l’industrialisation des vies et des territoires.

    Venez donc la découvrir en chair et en papier sur quelques infokiosques et dépôts amis dans la vallée du Buëch… ou en version numérique ici même !

    En attendant la prochaine… bonne lecture !

    L'équipe des Jars Indignés

     

    Au sommaire (toujours dans le désordre...) :

    # Hors normes

    # Dossier CHUM

    # De ferme en ferme

    # Conseils de lecture

    # Greffes générales

    # La saga de l'été : le courant ne passe plus...

    # L'avenir est une zone à défendre

    # Théâtre forum et femmes dans le monde agricole

    # et une BD pour finir !

     
    On peut retrouver la gazette numérique sur le site d'info locales "Vallées en Lutte" :

    https://valleesenlutte.noblogs.org/post/2018/08/15/sortie-du-n2-de-la-gazette-libre-du-buech/

  • Bonjour,

    voici les dernières nouvelles:

    La réunion à Turriers a été un grand succès,
    plus de 120 personnes présentes, avec la presse et les "forces de l'ordre".
     
    A noter le silence du journal La Provence (présent ce lundi 30).

    Un collectif d'opposition à cette carrière a été décidé, plus de 80 inscrits.
    Diverses actions sont envisagées, ( courriers, rencontres, soutiens etc...) afin de lutter efficacement contre ce projet.

    Proposition aussi de disposer en bordure de route des panneaux  indiquant par exemple " non à la carrière au col des sagnes". Sur des terrains privés bien sur et avec autorisation.

    En attendant la mise en place effective de ce collectif, vous pouvez vous rapprocher de l'association AIDE Monges qui avait été créée pour cela il y a 23 ans: https://www.aide-monges.com/

    Non à la carrière de gypse dans les Monges.

    Pour l'Agora
    Alain

    Le 27/07/2018 à 18:43, Agora Sisteronaise a écrit :


    Bonjour à vous,

    Réunion publique et débat à Turriers ce lundi 30 juillet à 18h, salle des sports.

    nous venons d'apprendre que le projet de carrière de gypse à Bayons est relancé.
    Ce projet initié il y a 20 ans avait été abandonné, notamment suite au tollé général.

    Cette réunion est initiée par l'association AIDE-Monges (https://www.aide-monges.com/) qui avait été créée à l'époque pour contrer ce projet et défendre environnement des Monges, et par un collectif en cours d'élaboration.

    Il consiste à extraire du Gypse dans les Monges, entre Turriers et Bayons.
    Ensuite ce gypse serait acheminé au Poët par camions (25 par jour, donc 50 aller et retour) par un itinéraire non encore défini complètement.
    Tous nos villages autour des Monges sont concernés.
    Puis ce gypse serait transformé dans une nouvelle usine au Poët.

    De nombreuses nuisances sont prévisibles, poussières, pollution des eaux, circulation importante de camions sur nos petites routes.
    L'écologie, l'activité économique et touristique de nos contrées en seront fortement impactées.
    Tout cela est à débattre face aux quelques emplois prévus pour cette carrière et cette usine.

    Des décisions seraient déjà prises dans le plus grand secret, notamment par la CCSB (communauté de communes du sisteronais Buech)

    Pour l'Agora
    Alain

  •  

    bonjour, Dans le cadre du deuxième festival « bobines rebelles 05»  des 24 25 26 aout à Ecoloc, Barret sur méouge

     

    jeudi 16 au cinéma le hublot de laragne à 21h

    soirée inaugurale avec :

    « QUAND PASSE LE TRAIN » de Jérémie Reichenbach

    « NEXT » de Clément Montfort (1er épisode)

    « LE VOYAGE DANS LE BOCAGE . La ZAD renversée par l’art »

    Suivi d’un pot

    Participation libre

     

    Tous les détails sur le site https://bobinesrebelles05.jimdo.com/

    A bientôt