• *Vendredi 11 mai 18h30 soupes et bobines "plantes comestibles et médicinales"

     

    Bonjour, dans le cadre du cycle « Des soupes et des bobines »

    Vendredi  11 mai à EYGUIANS- Garde Colombe

    18h30, salle polyvalente

    Plantes comestibles et médicinales

    Quelle place dans nos vies d’hier et d’aujourd’hui ?

     

    18h30 : Présentation de la soirée  et des intervenants

    19h : film « mauvaises herbes » et échange en présence des réalisatrices.

    20h : les brèves du Buech et les soupes

    21h : Témoignages et débat autour d’expériences dans le Diois, le Triève et le Buech ; les questions juridiques et réglementaires.

     

    Lors de la soirée exposition des plantes apportées par les participants !

    Pensez à amener vos herbiers et plantes favorites !

     

    Participation libre Organisé par le collectif « soupes et bobines »,

    Contact : soupesetbobines@orange.fr ;  web : https://soupesetbobinesblog.wordpress.com/

    En première partie de soirée, la projection du film « Mauvaises Herbes » nous transportera d’abord en Crète, où, dans les champs et dans les friches, certaines mains expertes cueillent les horta, ces plantes sauvages que l'on cuisine et que l'on mange. Elles sont partie intégrante de la gastronomie quotidienne, et partout elles réunissent autour du repas. On les compte par centaines, et le nombre de recettes qui les accommode est, lui, infini. Cette cuisine est délicieuse, conviviale, et surtout gratuite. Issue des savoir-faire paysans, elle nous rappelle l'importance de l'autonomie alimentaire, et ce tout particulièrement en temps de crise.

    Mauvaises Herbes est l'histoire de rencontres et de partage avec des ami.es, des paysan.ne.s qui nous invitent dans leur cuisine et à leur table, autour d'un verre de raki, les deux pieds dans la terre.

    Les racines des luttes sont multiples, Mauvaises Herbes se propose d'en suivre une.

    Les deux réalisatrices du film seront présentes pour répondre aux questions et discuter du film et des savoirs qu’il met en lumière.

    En deuxième partie de soirée, une table ronde réunira des cueilleurs-ses de plantes sauvages, des herboristes, pharmacien-ne-s et autres transformateurs-trices de plantes... autour des pratiques médicinales à partir des plantes, plus localement dans nos vallées alpines du Buëch et du Diois.

    En effet, notre confiance envers les autorités institutionnelles de la Santé s'amenuise, tant celles-ci semblent de plus en plus dirigées par le souci du profit financier. D'autant plus que ces mêmes autorités tentent de réguler, voire d’interdire l’utilisation familiale de certaines plantes. C’est la cas avec le Millepertuis où les autorités tentent d’exterminer tous les concurrents naturels et efficaces face aux remèdes anti-dépresseurs chimiques (quant à eux, prescrits très massivement par les médecins) ?

    En France, si les ventes de phytothérapie augmentent, le savoir traditionnel s’éteint avec les dernières personnes qui le détiennent et se servent quotidiennement de ces trésors. Comment sauver ce patrimoine essentiel de connaissances, le faire vivre, sans passer par la standardisation et l’effet « mode » de certaines plantes qui déclenche inexorablement leur disparition ?

    A l’occasion de cette soirée, nous vous invitons à apporter et à exposer vos plantes sauvages du moment ! Ce sera une modeste  initiative collective locale pour la réappropriation et le partage des savoirs autour des plantes comestibles et médicinales.

    Et il se dit, mais c’est une surprise, que des ateliers et visites botaniques pourraient s’organiser dans les jours et semaines qui suivent, plus d’infos et inscriptions sur place !

    A bientôt,

    Le collectif Soupes et Bobines