• * Si j’étais paysan, j’aimerais avoir…si cette pétition vous interpelle ...

    Pour un paysan sans terre il est quasiment impossible d’acheter une ferme : Les terres cultivables sont très chères et il faut payer une taxe pour le transfert de propriété. Pourtant l’influente compagnie d’assurance Munich Re a pu acheter, en toute légalité, des hectares de terres cultivables sans payer un centime de taxe. Vous vous en doutez, Munich Re n’est pas une entreprise qui travaille pour l’agriculture durable: elle ne cherche qu’à faire des profits [1]. Ce n’est qu’un exemple qui montre à quel point les dés sont pipés contre les agriculteurs paysans.

    Aujourd’hui les droits de plus d’1,2 milliards de paysans et de leurs familles sont bafoués, voire piétinés – ils doivent endurer les expulsions de leurs terres, l’accaparement de ces dernières par les multinationales, et des conditions de travail très mauvaises. Une Déclaration des Nations Unies pourrait aider à garantir leurs droits et donnerait aux paysans un outil légal pour résister aux menaces et aux injustices auxquelles ils font face.

    Cette déclaration est sur le point d’être finalisée. Il ne reste plus qu’une dernière réunion à Genève cette semaine, puis l’Assemblée Générale des Nations Unies passera au vote. Le lobby des multinationales de l’agro-industrie fait tout ce qu’il peut pour diminuer la portée du texte de la Déclaration des Nations Unies qui est presque prête [2].

    A Genève, une délégation représentant des millions de paysans, de bergers et de pêcheurs des quatre coins du monde fait actuellement face à des agro-lobbyistes très entraînés et à des gouvernements encore indécis. Nous pouvons augmenter le pouvoir des paysans en faisant entendre nos voix ! Ensemble nous pouvons communiquer notre besoin vital de préserver une production alimentaire saine et durable.

    De nombreux gouvernements dans le monde soutiennent la Déclaration, mais si elle ne reçoit pas un soutien massif, le texte final pourrait être inefficace et inadéquat pour protéger les droits des paysans [3]. Si 100 000 d’entre nous signent la pétition, nous pouvons convaincre les gouvernements européens que leurs citoyens soutiennent les droits des paysans, et qu’ils doivent s’opposer à toutes les tentatives de l’agro-industrie pour changer la Déclaration.

    Des droits pour les paysans ! Signez ici !

    Cet été, la canicule et la sécheresse ont montré à quel point nous dépendons de l’agriculture durable. 70 % des aliments produits dans le monde proviennent de l’agriculture paysanne. Ce sont les gardiens de la biodiversité et ils font pousser des aliments durables et de qualité pour nous. Ils nous proposent des alternatives à l’agriculture industrielle de masse.

    Mais le financement public de l’agro-industrie, l’accaparement des terres et les accords commerciaux injustes menacent les moyens de subsistance des communautés rurales.

    Il faut protéger les paysans ! La Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Paysans est sur le point d’aboutir avec grand succès. Il y a une quinzaine d’années, des agriculteurs avaient rédigé, déjà, leur propre déclaration de droits – c’était une première. À l’époque, le gouvernement bolivien avait soumis cette initiative aux Nations Unies pour que ces droits soient garantis. Depuis, les paysans ont eu d'innombrables discussions avec les gouvernements de leurs pays, ils ont précisé leurs besoins, et ont fourni des preuves des violations de droits humains qu’ils subissent [4]. Ce travail peut aujourd’hui porter ses fruits, et vous pouvez y participer.

    Nous voulons contribuer à ce que cette longue histoire se solde enfin par un succès retentissant. Ensemble, nos voix montreront aux paysans qu’ils ne sont pas seuls et convaincront les gouvernements européens de soutenir la Déclaration auprès des Nations Unies.

    Des droits pour les paysans ! Signez ici !

    Avec espoir,

    Mika (Bordeaux) et toute l’équipe de WeMove.EU

    P.S. : La Déclaration des Nations Unies pourrait être un outil concret pour mettre fin aux violations de droits des communautés rurales : les paysans pourraient se prévaloir de leurs droits spécifiques, comme le droit à la terre, à un revenu décent et/ou à des graines. Mais nous ne pouvons pas laisser le lobby de l’agro-industrie diminuer la portée de la déclaration ! Signez la pétition !

    Références :

    [1] https://viacampesina.org/fr/nouvelle-publication-paysannes-paysans-luttent-justice/
    Etude à télécharger ici :
    https://viacampesina.org/fr/wp-content/uploads/sites/4/2017/08/Les-paysannes-et-paysans-luttent-pour-la-justice-FR.pdf
    [2] https://www.ohchr.org/EN/HRBodies/HRC/RuralAreas/Pages/5thSession.aspx
    [3] http://viacampesina.org/fr/nouvelle-avancee-positive-processus-vers-declaration-nations-unies-droits-paysan-ne-s/ et
    https://viacampesina.org/fr/mobilisons-nous-pour-une-declaration-des-nations-unies-le-moment-de-globaliser-nos-luttes-est-venu/
    [4] https://www.eurovia.org/crunch-time-for-the-un-declaration-globalizing-the-struggle-more-urgent-than-ever/

    WeMove.EU est un mouvement ouvert à toutes celles et ceux militant pour une meilleure Union européenne, attachée à la justice sociale et économique, à la gestion durable de l’environnement, et à l’implication des citoyens dans les processus démocratiques. Pour se désinscrire cliquez ici

    Suivez-nous sur Twitter | Suivez-nous sur Facebook | Suivez-nous sur Youtube

    WeMove Europe SCE mbH | Planufer 91 Berlin | www.wemove.eu | Politique de confidentialité