•   

    Bonjour,

     Nous sommes désolé.e.s de devoir reporter l’événement que nous vous avions annoncé pour ce dimanche 2 aout en forêt de Seygne.  Nous le préparions de longue date, mais la région étant en risque alerte-incendie niveau 3 dite “sévère”, nous préférons ne pas encourir de risque inutile tant pour les participants que pour la forêt.   Ce n’est que partie remise en septembre ou octobre … à suivre. Et dès le 7 aout …. :  

     

    ELZÉARD- LURE EN RÉSISTANCE vous invite à se retrouver très vite   au K’FÉ QUOI - FORCALQUIER - - 7 aout - 18h 30 - POUR UNE PROJECTION DU FILM   "PAS RES NOS ARRESTA”  récit de lutte contre un “grand projet” inutile & analyse critique d’une prédation industrielle “renouvelable" Suivie d’un DÉBAT BuffetBuvetteMusiqueEntrée libre Contact : 07 71 63 14 83   

    *[elzeard] REPORT événement du 2 AOUT Lure en danger ||  RV pour une projection le 7 aout au K’FÉ QUOI à Forcalquier

    La Montagne de Lure est en danger 

     

     

     

    "ELZÉARD, Lure en résistance"

    vous invite à un grand évènement 

     

    dimanche 2 août 2020 
    à 17h à Ongles (04) 

     

    Spectacles, débat, exposition, plantation d'arbres, espace ludique,
    visite du lieu à préserver d’un funeste projet d'implantation de centrale industrielle de panneaux photovoltaïques. 

     

     

     

     

     

    La forêt de Seynes à Ongles à sauver. 

    La zone humide qui disparaitrait si la forêt est défrichée. 

     

     

     

     

     

     

    les tâches bleues correspondent aux futurs projets de centrale industrielles photovoltaïques, les noires, celles déjà installées. 

     

     

     

     

    PLUS DE 18 ZONES NATURELLES S'APPRÊTENT À ÊTRE DÉTRUITES (OU LE SONT DÉJÀ) 
    PAR DES MULTINATIONALES POUR Y IMPLANTER DES CENTRALES INDUSTRIELLES DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES. DES FORÊTS ENTIÈRES ET DES DIZAINES D'ESPÈCES ANIMALES ET INSECTES SONT EN PÉRIL, DONT CERTAINES EN VOIE D'EXTINCTION. 

     

     

     

    ENGIE, multinationale au chiffre d'affaire de 60 milliards d'euros en 2018, voudrait raser près de 13ha de forêt à ONGLES soit l'équivalent de 18 terrains de foot. Ce projet endommagerait durablement une exceptionnelle zone humide si rare dans notre région et impacterait des centaines d'espèces de faunes et flore dont 30 sont sur la liste des espèces déjà menacées. 

     

    BORALEX, multinationale canadienne au chiffre d'affaire de 470 millions de dollars en 2018, s'apprête à détruire 17ha de zone naturelle à CRUIS (soit 24 terrains de foot) détruisant l'habitat, le site de reproduction ou l’aire de repos de plus de 97 espèces animales dont 4 en voie d'extinction et protégées nationalement. 

     

     

     

     

    TOUTE LA MONTAGNE, TOUS LES VILLAGES SONT CONCERNÉS 

     

     

     

    Banon (23ha par RES)
    Mallefougasse (80ha par Sonnedix)
    Redortiers (130ha par Engie)
    Simiane (12ha par Sonnedix)
    Revest du Bion (22,5ha par Aloe Energy),...
    Cruis (17ha par Boralex)
    Ongles (13ha par Engie)
    Aubignosc (13ha par RES)
    Montfort (8ha par RES)
    Simiane la Rotonde (27ha par Sonnedix) 

    Et d’autres encore…. 

     

     

     

     

     

     

     

    Détruire la planète pour la sauver : 
    Les énergies "vertes" le sont-elles vraiment ? 

     

     

     

    - Quels matériaux leur production requiert-elle ? 

    - Dans quelles conditions sociales et environnementales 
    les matériaux sont-ils extraits ? 

    - Ces énergies "vertes" vont-elles vraiment nous sortir de l’énergie fossile ? 

    - Qui sont les bénéficiaires de ces projets, la biodiversité ou les industries ? 

    - Ces nombreuses installations ne contribuent-elles pas à la croissance néfaste et à l’aggravation de la société industrielle de surconsommation ? 

     

     

     

     

    « Elzéard», collectif d'habitants de la Montagne de Lure, se propose d'offrir un espace pour informer et débattre des projets destructeurs qui nous concernent tous. 

     

     

     

     

    NE NOUS LAISSONS PAS ABATTRE PAR LA COMPLEXITÉ DE LA 

    QUESTION ÉNERGÉTIQUE, DÉBATTONS-EN MAIS NE LAISSONS 

    PAS LA DESTRUCTION DE LA FORÊT PROGRESSER DAVANTAGE. 

     

     

     

     

    Au programme  

    17h-18h : accueil, expositions, stands, espace ludique 

    18h : spectacle 

    18h30 : ballade dans le site   

    plantations d’arbres 

    19h : débat 

    20h : pique-nique tiré du sac, musique 

     

     

     

     

    Télécharger le flyer


  • Bonjour à vous,

     

    Comme depuis plus d'un an, des rassemblements et des manifestations ont lieu devant les urgences de l'hôpital de Sisteron.

     

    Nous voulons la réouverture du service des urgences de Sisteron la nuit. C'est une exigence citoyenne.

     

    Nous vous appelons à venir ce lundi 3 août à 20h devant les urgences.

     

    Venez avec vos amis, vos voisins et tous les citoyens qui se sentent concernés par le droit à la santé, à Sisteron comme ailleurs.

     


     

    Vous trouverez ci joint le compte rendu de notre rassemblement du 27 juillet, ainsi que la prise de parole qui aborde le sujet des "opérateurs" de santé.

     


     

    Une association est créée depuis juin 2020, « Réouverture des urgences de nuit de l’hôpital de Sisteron »

     

    nous sommes déjà plus de 200, nous voulons peser sur les décisions à venir concernant la santé et particulièrement à Sisteron.

     

    Rejoignez nous, adhérez à cette association, un euro symbolique vous est demandé.

     


     

    Vous pouvez également consulter la page FB  : Sisteron NON à la fermeture de nuit des urgences qui compte plus de 1700 abonnés.

     


     

    Une pétition en ligne a déjà recueilli 3580 signatures, si vous ne l'avez pas encore fait, n'hésitez pas: Pétition

     





  •  

    La nouvelle commune Gap

     

    Point sur la crise sanitaire au 23 juillet dans les Hautes-Alpes

    « Nous avons eu vent de rumeurs, et si on ne tue pas la rumeur, il nous appartient de bien préciser les choses » c’est par ces mots que Martine Clavel, Préfète des Hautes-Alpes, commence ce point presse. Elle est accompagnée par le docteur Guylaine Baghioni, directrice départementale de l’ARS. […]

    .

    Lire la suite




  • CréationsPlurielles de GizelDici...

    Lire la suite


  • La nouvelle commune Gap


  • La Montagne de Lure est en danger 

     

    "ELZÉARD, Lure en résistance"

    vous invite à un grand évènement 

    dimanche 5 juillet 2020 
    à 17h à Cruis (04) 

    Spectacles, débat, exposition, plantation d'arbres, espace ludique,
     visite du lieu à préserver d’un funeste projet d'implantation de centrale industrielle de panneaux photovoltaïques de Cruis. 

     

     

     

    PLUS DE 18 ZONES NATURELLES S'APPRÊTENT À ÊTRE DÉTRUITES (OU LE SONT DÉJÀ) 
    PAR DES MULTINATIONALES POUR Y IMPLANTER DES CENTRALES INDUSTRIELLES DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES. DES FORÊTS ENTIÈRES ET DES DIZAINES D'ESPÈCES ANIMALES ET INSECTES SONT EN PÉRIL, DONT CERTAINES EN VOIE D'EXTINCTION. 

     

    BORALEX, multinationale canadienne au chiffre d'affaire de 470 millions de dollars en 2018, s'apprête à détruire 17ha de zone naturelle à CRUIS (soit 24 terrains de foot) détruisant l'habitat, le site de reproduction ou l’aire de repos de plus de 97 espèces animales dont 4 en voie d'extinction et protégées nationalement. 

    ENGIE, multinationale au chiffre d'affaire de 60 milliards d'euros en 2018, voudrait raser près de 13ha de forêt à ONGLES soit l'équivalent de 18 terrains de foot. Ce projet endommagerait durablement une exceptionnelle zone humide si rare dans notre région et impacterait des centaines d'espèces de faunes et flore dont 30 sont sur la liste des espèces déjà menacées. 

    TOUTE LA MONTAGNE, TOUS LES VILLAGES SONT CONCERNÉS 

     

     

     

    Banon (23ha par RES)
    Mallefougasse (80ha par Sonnedix)
    Redortiers (130ha par Engie)
    Simiane (12ha par Sonnedix)
    Revest du Bion (22,5ha par Aloe Energy),...
    Cruis (17ha par Boralex)
    Ongles (13ha par Engie) 

     

     

    Détruire la planète pour la sauver : 
    Les énergies "vertes" le sont-elles vraiment ? 

    - Quels matériaux leur production requiert-elle ? 

    - Dans quelles conditions sociales et environnementales 
     les matériaux sont-ils extraits ? 

    - Ces énergies "vertes" vont-elles vraiment nous sortir de l’énergie fossile ? 

    - Qui sont les bénéficiaires de ces projets, la biodiversité ou les industries ? 

    - Ces nombreuses installations ne contribuent-elles pas à la croissance néfaste et à l’aggravation de la société industrielle de surconsommation ? 

     

     

    Elzeard est un collectif qui se donne  pour rôle, entre autre,  de combler le manque des communes à proposer un espace où informer et débattre de ces projets qui nous concernent tous, habitants des village de Lure. 

     

    NE NOUS LAISSONS PAS ABATTRE PAR LA COMPLEXITÉ DE LA 

    QUESTION ÉNERGÉTIQUE, DÉBATTONS-EN MAIS NE LAISSONS 

    PAS LA DESTRUCTION DE LA FORÊT PROGRESSER DAVANTAGE. 

     

     

    Au programme  

    17h-18h : accueil, expositions, stands, constructions de nichoirs,
    porteuse de parole, plantation d’arbres 

    18h : spectacle 

    18h30 : ballade dans le site (prendre de bonnes chaussures) 

    19h : débat autour du Caïrn (en haut du terrain, accessible en voiture) 

    20h : pique-nique tiré du sac, musique

     

     

     

    CONTACT 
    mail : resistance-pv-lure@protonmail.com

     



  • Les villages de Thèze, Sigoyer, Valernes et Vaumeilh se regroupent pour organiser leur marché hebdomadaire.
    Chaque jeudi, de 18h à 21 h, à tour de rôle, les villages accueilleront des producteurs locaux et
    des artisans.
    Légumes, viande, pain, fromage, poteries... vous attendent dans un cadre authentique.

    Calendrier juillet août septembre
    Vaumeilh: 9/07 6/08 3/09
    Sigoyer: 16/07 13/08 10/09
    Thèze: 23/07 20/08 17/09
    Valernes: 30/07 27/08 24/09


  • Urgences de Sisteron, le 13 juillet à 20h devant l'hôpital! C'est nécessaire!

     

     

    Bonjour,

    Ils essaient de nous persuader à longueur de journée que l'ensemble des travailleurs devraient sans cesse s'adapter à un monde en perpétuelle mutation et plus globalement que l'ensemble des territoires devraient s'y adapter.

     

    Aujourd'hui le productivisme conduit à détruire la nature, dégrader nos conditions de travail et détériorer nos conditions de vie. Pour autant, on nous explique qu'il faudrait aller toujours plus vite et plus loin.

     

    Tout se réalise à marche forcée. A chaque fois, on nous explique "on met en place cette mesure et on réfléchira plus tard". Et "plus tard", ça veut dire jamais. Pourtant, le principe même de la démocratie, c'est de réfléchir avant de décider, et d'avoir un débat contradictoire au préalable. Echanger après une décision, cela s'appelle une dictature !

     

    Et au plus, ils nous parlent de "progrès", au plus nos sociétés reculent !

    L'idée de progrès est arrivée vers le 17ème/18ème siècle avec "Les lumières" car avant on considérait que tout était joué d'avance et qu'on ne pouvait pas agir sur notre futur. Et à ce moment là, les intellectuels ont vulgarisé l'idée qu'on pouvait faire évoluer, améliorer les choses pour tous et avoir un progrès scientifique, technique, social, démocratique...

    Aujourd'hui, la notion de progrès a été pervertie, vidée de sons sens. Il n'y aurait plus que le progrès pour le capitalisme, pour l'émancipation de quelques uns, au détriment de la grande majorité, pour qui il ne resterait qu'un retour à la fatalité.

     

    Aujourd'hui, il ne faut pas confondre progrès et productivisme, où il faudrait produire toujours plus, consommer toujours plus...

    Le progrès ne doit pas conduire à détruire la planète. Le progrès, ce n'est pas créer des déserts médicaux partout et en contre-partie mettre en place la télémédecine où dans un premier temps il y aurait des médecins à distance, qui seraient dans un second temps remplacés par des robots (intelligence artificielle) et leur diagnostic automatisé.

     

    Et on se rend bien compte que le remède promis devient un poison dans la pratique, et l'élévation promise pour l'être humain devient en fait une dévalorisation ! Et donc ce sont les avenirs possibles qui sont alors dévalorisés et empoisonnés !

     

    C'est pourquoi nous ne sommes pas des héros qui pourraient être sacrifiés et qui suivraient aveuglément le rôle qu'on voudrait leur faire jouer. Nous sommes des travailleurs, des citoyens déterminés qui sommes entrain de déserter les rôles qu'une petite minorité dominante a préparé pour nous pour reprendre possession de notre travail et de nos vies !

     

    C'est pourquoi, nous devons continuer à nous mobiliser avec détermination pour d'autres choix de société !

     

    On lâche rien !

    Pour la CGT,

    Cédric Volait

     

    Une association "pour la réouverture des urgences de nuit de Sisteron" vient de se créer. 88 adhérents en quelques jours. Pour adhérer à l’association, cliquer sur ce lien : https://m-url.eu/r-38cv

     

    >> Pour la mobilisation du 14 juillet, plusieurs départements de la région envoient des délégations pour la grande manif à Paris.

    Rassemblement également à 11h00 devant la préfecture à Marseille !

     

    *13 juillet 20h, aux urgences, 365 JOURS DE LUTTE A SISTERON,...

     

     

     

     
    Alain Paulien <alain.paulien@orange.fr>

  • Clic:

    La nouvelle commune Gap


  •  

     

     

     

     

    5     Videos soins alternatifs et tests Covid proposées par l’asso « La Santé Parlons en » du 04

     

    * l’interview de Péronne sur sud radio : https://youtu.be/crbITXQTo24

     

    à visionner absolument à propos de la gestion du traitement par l'hydrochloroquine

     

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=vrjmY_ffgAg

     

    *A Propos des tests !David Mendels Physicien http://regenere.org/videos/le-top-des-videos-regenere/artemisia-annua-et-da-soba-issance-civile-chez-

     

    raphaa-l-colicci.html

     

     

     

    Artémisia et Covid19

     

     

     

     

     

    6– Petit rappel : Fruits et légumes bio et locaux présents dans nos communes Paca

     

     

     

    -       Des initiatives continuent : tel le Groupement Solidarité Paysanne créé à St Michel l’Obs et Lincel qui permet de mettre en relation des producteurs et des consom-acteurs grâce à la plateforme nationale cagette.net. Fruits et légumes, miel, fromages, etc.   Contacter :  groupementsolidaritepaysanne@gmail.com

     

     

     

    -       Le site secondenature.net initié par Florian Pascal d’Aubenas les Alpes permet de commander son panier de légumes et fruits. Livré dans points relais de plusieurs villes du 04, du 84 et du 13 dont : St Michel l’Obs,  Forcalquier, Manosque, St Paul lez Durance, Vitrolles, Les Pennes Mirabeau, Aix en Provence, Ensues la redonne, Marseille, Cabriès, Simiane-Collongue, ….

     

     

     

    -       Vente à la ferme de Benjamin et Robert Salicis sur St Martin les Eaux 04. Site de vente en ligne pour commander tous nos produits maraichers et fruitiers. www.fermedescoupiers.com       

     

    -       Une cartographie participative des initiatives et lieux de vente de produits locaux, mise en place par la Région PACA : https://www.maregionsud.fr/alimentation-locale

     

    -       → Le réseau INPACT PACA rappelle quelques outils pour s'approvisionner en local : http://inpact-paca.org/actions-covid-19  Et oui en plus des marchés, c'est le moment de découvrir les producteurs autour de chez vous (guides des producteurs bio par département, acheteralasource.com, bienvenue-a-la-ferme.com,...) ou vous rapprocher des nombreux groupements de consommateurs, certains via des plateformes en ligne, comme les AMAP, la ruche qui dit oui, les paniers marseillais, cagette.net, locavor.fr,..

     

    7      - Stages et Entraide permaculture locale

     

    * Bruno  de la Fée d'Arlane à Dauphin recherche une ou deux personnes solidaires, disponibles de temps en temps pour un coup de main dans le jardin en permaculture, (ou maçonnerie) en échanges de légumes et de la participation gratuite à tous les stages. Contact : Bruno tél: 06 43 85 45 07 et macrobio@ymail.comhttp://www.permaculture-provence.fr 

     

    * Reprise de tous les stages mensuels de la Fée d'Arlane,

     

    Et aussi des ateliers mensuels gratuits : 

     

    " Construction d'une butte auto fertile en permaculture, avec une réserve humide pour climat sec"  

     

    " Cuisine avec des plantes sauvages de la saison " dates sur demande ou sur le site internet. http://www.permaculture-provence.fr et http://www.cuisine-vegane.fr, Courriel : lafeedarlane@yahoo.fr

     

     

     

     

     

    8        – Des dons de solidarités quasi famine 

     

    -         Une cagnotte pour sauver des Vies initiée par le Collectif Migrant.e.s 04  -

     

    Il reste quelques jours pour completer    Une cagnotte pour sauver des VIES!! 

     

    -        Le même collectif cherche urgemment un logement sur Forcalquier  même provisoire pour un couple de jeunes et un enfant de 2 ans qui ont trouvé un travail.

     

     

     

    -        Solidarité au peuple Maasais Kenya au bord de la famine à cause Covid 19 et interdiction des marchés.  Le lien vers la cagnotte: COVID-19 - Sauvez les Maasai du Mara au bord de la famine

     

             site internet: http://www.olchanimaasaicamp.com Facebook: Olchani-Immersion en Terre Maasai  Instagram: olchani.maasai

     

     

     

     

     

     

     

    9         - Agir même depuis chez soi

     

    -        Guide éco citoyen « choisis ta banque » réalisé par les Amis de la Terre

     

    -        Co voiturage : Mobicoop  coopérative créée en 2017, démarre très bien avec des valeurs éthiques sures.

     

    -       Parentalité positive :  Dans le nouveau numéro de PEPS, de nombreux thèmes autour de l'alimentation sont abordés :le sucre,le jeûne, le stress alimentaire,le véganisme, etc.pepsmagazine.com

     

    -        Les licoornes : coopératives du monde d’après : https://transition-citoyenne.org/licoornes-des-cooperatives-qui-veulent-remettre-lhomme-au-centre/?utm_source=Newsletter&utm_medium=Mail&utm_campaign=BilletJuin2020 

     

     

     

    -       Participer à l’enquête sociologique Arte intitulée « Il est temps » enquête sur l'état du monde et nos sociétés en 133 questions    https://www.time-to-question.com/fr

     

     

     

    -        Attac : actions concrètes dont « Construisons le Monde d’Après » etc.

     

    -        Enercoop : changer de fournisseur d’electricité c’est rapide, c’est facile, ça coute un peu plus cher pour 100% renouvelable, 100% coopératif et 100% local

     

    -        Energie Partagée et Mouvement Terre de Liens  : épargner utile éthique et stable ; ou devenir bénévole,  ou simplement soutenir en adhérant à l’association Terre de Liens Paca…

     

    -        S’abonner au mensuel l’Age de Faire, 25 euros par an. Des bonnes nouvelles, sans pub !

     

    -       Agir pour l’avenir de l’agriculture, de la biodiversité, etc.  :  Générations futures, Oxfam France, Agir pour l’Environnement, localement Asso Envienat St Michel Obs, etc.

     

    -       articles de Reporterre 

     

    -       Sortir du Nucléaire, la CRIIRAD, la CIMADE, La Nef,  Centrale Villageoise Lure Albion (énergies renouvelables citoyennes et locales), etc.

     

    -       Ecouter Radio Zinzine

     

    -        Et  Radio « Comment qu' c'est ? »... une étonnante radio.... qui ... tend une oreille et son micro à la parole et aux sons de la ruralité. Du cousu-main mêlant documentaire et fiction, poésie et critique, art du son et sens peu commun…  https://radiocommentqu-c-est.lepodcast.fr

     

     

     

     

     

    1 0 – Participons à "Un scénario démocratique pour le 'monde d’après'" 

     

    Citoyens, associations, maires, présidents de régions et de départements, entreprises, gilets jaunes, acteurs de la transition écologique, sociale et démocratique…, ils envoient une lettre ouverte à Emmanuel Macron, intitulée "Un scénario démocratique pour le 'monde d’après'", publiée sur le site de France Info ce lundi 27 avril 20. Ils proposent trois étapes pour un plan de relance "juste et durable" et pour un grand plan de transformation de la société, après la crise due au coronavirus : une phase de consultation citoyenne, puis la création d'un Conseil national de la Transition et enfin la création d'une Assemblée citoyenne du futur.

     

    Nous vous invitons à prendre connaissance et à diffuser cette lettre ouverte, mais aussi à contribuer à ce processus.

     

    -       http://www.democratieouverte.org/nous-les-premiers/

     

    -       https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tribune-nouslespremiers-elus-personnalites-publiques-ou-citoyens-ils-s-adressent-a-emmanuel-macron-pour-dessiner-le-monde-dapres_3937031.html

     

    -        

     

    -       etc.

     

     

     

     

     

     

     

    Cette lettre Transition 04 de Juin/juillet a été concoctée par Béatrice T. 06 72 09 02 39 collectif 04 pour une Transition citoyenne.   

     

    -       Vendredi 3 juillet  reprise de rassemblements de l’Appel « Nous voulons des coquelicots » et des paysans à 18 h St Michel et peut etre à  18h30 ailleurs…Voir la carte nationale sur le site du même nom. Avec de nombreuses actualités à partager …

     

    -       Samedi 11 Juillet à Banon . « Fée’Stival Coquelicots et Bleuets quel beau bouquet ». A la Librairie Le Bleuet. A 11h Conference débat « Dès demain vivre la foret autrement » avec Pascal Menon, Brigitte Reynaud, JL Petit, André Bucher, Laurence Chabert et l’Appel « Nous voulons des coquelicots ». Puis à 15h Expo et lectures de textes « Arbres et forets ».

     

    -       Du 3 au 5 aout  se tiendra un « Cercle de femmes  intitulé "je me revêtirai de bonheur" ! » à Simiane La Rotonde. Animé par Carole et Blandine.  Plus d'infos ici https://terreciel.jimdofree.com/stages-et-ateliers/ Aujourd'hui plus que jamais, nous sommes appelées à nous faire le cadeau de ce retournement intérieur... Inscriptions avant le 3 juillet 

     

    -       Samedi 5 septembre – Forcalquier – Fete des associations : dont stands Terre de Liens et Transition citoyenne 04

     

    -       Samedi 26 septembre -  Ce sera la « Fête des Possibles » à Forcalquier cru 2020. Envie de participer à cette 8e Fête de la Transition citoyenne ? N’hésitez pas à vous manifester auprès de Béatrice. 

     

    -        Samedi 3 et dimanche 4 octobre. 37e foire bio de Montfroc – Vallée du Jabron.

     

    -       Samedi 3 et dimanche 4 octobre stage de Clair Ressenti Niveau 1 à Forcalquier par l’ Association AMAÔ www.amao-soin.fr

     

    -        Samedi 10 et dimanche 11 octobre : Marché des connaissances à Salagon  avec Pierre Rabhi etc.– Mane 04.

     

    -       Dimanche 1er Novembre : Fête des plantes, de la nature et du partage – Jardin des Cordeliers – Forcalquier organisé par la Maison de la Famille

     

     

     

    4 - DIFFUSONS LES ALTERNATIVES POUR UNE SOCIÉTÉ JUSTE ET DURABLE GRÂCE À UN MAGAZINE CITOYEN POUR TOUS

     

     

     

     

    Vivement DEMAIN en MAINS : des petits articles pour militer mais pas pour dénoncer, pour expliquer sans juger, susciter une intense réflexion mais de manière super accessible, présenter des solutions valables et éprouvées sans prétendre détenir la vérité, ... Bref, un nouveau journal précieux pour incarner une forme d'éducation populaire exigeante.
    Vivement DEMAIN en MAINS : journal en main, pages à tourner et à partager, le cœur serein et riche de liens humains.

     

    Pour le distribuer, nous avons besoin d'être 10.000 bénévoles !

     

    Trouverez-vous cinq à dix destinataires
    à qui relayer cette lettre dès aujourd'hui ?"
    (écrivez-nous à combien de personnes vous avez pu transférer, chaque avancée compte !)

    Le lien sur le site Internet de Demain en Mains :

     

     

    Participez !

     

     

     

     

     

     

     

     



  • Info de l'association Urgences de Sisteron:

    nous sommes 66 adhérents, vous pouvez nous rejoindre: 

    Bonjour à tous,

    Rassemblement devant les urgences de Sisteron lundi 29 juin à 20h.

    Les urgences de Sisteron sont toujours fermées la nuit depuis mi juillet 2019.

    Les dernières actualités sont invraisemblables, tout ce qu'on apprend est de pire en pire, nous ne pouvons plus faire confiance au pouvoir et à ses représentants.

     

    Mensonges, manipulations, profits, conflits d'intérêts, guerres de pouvoir, laboratoires véreux, tout y est, chaque jour qui passe apporte son lot de révélations et de scandales.

     

    Le secteur de la santé n'y échappe pas, il suffit d'écouter le Pr Raoult en audition à l'assemblée. On peut ne pas croire à ses recherches, ses résultats et ses analyses, mais ce qu'il y a dit ne devrait pas pouvoir rester sans suite...

     

     

     

    Occupons nous de nos affaires, ne restons plus passifs.

    RDV lundi!

    Et également, à l'appel de la CGT santé:

    Soyons nombreuses et nombreux

    MARDI 30 JUIN A 11H00

    Devant l'entrée principale de l'hôpital de Manosque

    Alain Paulien <alain.paulien@orange.fr>

     
     
       
       
       

  • clic ici:

    La nouvelle commune Gap


  • Bonjour,
    nous vous joignons un communiqué et tract pour un appel ce 17 juin, à Forcalquier,
         En espérant vous accueillir nombreux, nombreuses et créatives...

    Veuillez agréer nos sincères salutations déconfinées

    Le collectif 17 juin-Forcalquier

    ------

                                        Appel à rassemblement mercredi 17 juin 2020 - 18 h place du Bourguet – Forcalquier (04)

    Bonjour à toutes et tous!

    Dans la mouvance de l'Appel National  contre la ré-intoxication du monde (1) après  cette période très spéciale de confinement qui nous a laissé entrevoir... un
    espoir?
    Mettez votre jogging, votre masque de superman ou superwoman, votre banderole où sera écrit un poème d'amour ou de colère, et tout ce
    qui vous semble utile pour dire ce que vous avez à dire!

    (1) https://17juin.noblogs.org/

     

    "Commençons par questionner la mise en place d’un état d’urgence… Le droit français a suffisamment d’outils dans son arsenal juridique pour agir pendant la crise sans avoir recours à un état d’exception. Etat qui, comme prouvé précédemment, finit par s’inscrire dans le droit commun.

    L’éxécutif possède de plus en plus de pouvoir au détriment des libertés fondamentales, la justice est bafouée, le législatif dépossédé, l’expression muselée. Cette politique disciplinaire légitime des pratiques arbitraires et abusives de la part des forces de l’ordre, figures de l’éxecutif. De plus, le choix de notre système est celui de la compétition et de la rentabilité où l’économie a plus de valeur que nos vies. Des êtres humains en subissent les conséquences, parfois jusqu’à la mort. Et nous l’acceptions parce que nous avons peur. La peur nous isole, nous infantilise, contraint notre pensée. On s’immobilise en rêvant qu’un jour ce la change…

    Sortons de la peur, retrouvons l’envie d’agir. Affirmons notre besoin d’un autre monde"

    *Appel à rassemblement mercredi 17/06 à 18h à Forcalquier

    *Appel à rassemblement mercredi 17/06 à 18h à Forcalquier

     


  •  

    RDV à 10h00 sur le parking de Gemo (juste à côté du centre hospitalier de Digne) pour une opération "escargot" jusqu'à l'ARS (si possible en tenue de travail pour être identifié en tant que personnel de la santé).

    +

    Rassemblement à 11h00 devant l'ARS 04 à Digne, rue Pasteur

     

    Bonjour,

    Alors que le mouvement a commencé il y a 2 ans dans les EHPAD et il y a 1 an dans les hôpitaux, que nous avons des revendications très précises (augmentation de salaires, d’effectifs, de lits…), les milliards sont distribués dans de nombreux secteurs mais pas dans la santé !

     

    15 milliards pour l’aéronautique viennent d’être débloqués. On en prend acte. Mais nous avons besoin nous aussi de 15 milliards pour la santé tout de suite notamment pour créer les postes manquants dans les hôpitaux et les EHPAD, mais également pour rattraper toute la perte de pouvoir d’achat depuis 20 ans pour l’ensemble des métiers de la santé et de l’action sociale et cela immédiatement !

     

    Pour la refonte du système de santé, pour la modification des qualifications, et pour tout le reste… on verra dans un second temps ! Non pas que c’est moins important, mais c’est surtout qu’il y a des débats de fond à avoir qu’on ne peut pas bâcler et aborder seulement en quelques jours.

     

    Notre calendrier revendicatif doit s’appuyer sur un processus de mobilisation de haut niveau comme sur des revendications précises et légitimes. C'est ce que nous porterons le mardi 16 juin dans le département, dans toute la région et partout en France.

     

    Il est plus que nécessaire d'obtenir une mobilisation massive et déterminée pour faire tomber les masques, tomber les écrans de fumée et pour gagner !

     

    Soyons nombreuses et nombreux ! 

    On lâche rien ! 

    Pour la CGT, 

    Cédric Volait 

     

    RDV à 10h00 sur le parking de Gemo (juste à côté du centre hospitalier de Digne) pour une opération "escargot" jusqu'à l'ARS (si possible en tenue de travail pour être identifié en tant que personnel de la santé).

    +

    Rassemblement à 11h00 devant l'ARS 04 à Digne, rue Pasteur

    *LE 16 JUIN, DECONFINONS NOS COLERES !

     


  • *ECOLE ALTERNATIVE à Noyers, les inscriptions sont ouvertes.

      *JOURNEES TAI CHI

      *MARCHE DE ST VINCENT LES VENDREDIS MATIN vous y trouverez des poulets rôtis, du pain, des fromages, de la charcuterie, des pâtisseries, des légumes, du miel, de la crème de marrons,             des articles en tissus, en cuir, des plants, des oeufs, un boucher...   *COURS DE POTERIE/SCULPTURE/MODELAGE à st Vincent

    *Vallée du Jabron: évènements...

      *TOURNEE BOULANGER

    *Vallée du Jabron: évènements...

     

    *Vallée du Jabron: évènements...

    *Vallée du Jabron: évènements...

    *PLANTS de LEGUMES à Bevons

    Bonjour à toutes et tous, nous sommes dans la Vallée du Jabron, Nous faisons nos semis à partir de nos graines que nous reconduisons chaque année depuis 2014.

    Le terreau est produit à la ferme avec de la terre, fumier de nos ânes et de nos biquettes.

    Il nous reste des plants de légumes à vendre encore:

     

    -Tomates anciennes à 1 € le plant ( toutes variétés confondues) ou 5 € les 6 plants

    Mini green Zébra, Cornue des Andes, Ananas, Cœur de Bœuf Rouge, Cœur de bœuf Noire, Saint Pierre, Noire de Crimée, Rose de Berne, Rouge en grappe

     

    -Concombre Five Star à 1.5 € le plant ou 8 € les 6

     

    -Courgettes à 1.5 € le plant toutes variétés confondues) ou 8 € les 6

    Petite verte d'Alger, courgette verte maraîchère, 

     

    -Potimarron, courge d'Estampe, courge mini jack, courge mini oblongue à 1.5€ (toutes variétés confondues) ou 8€ les 6

     

    Donc, n'hésitez pas à réserver par mail à

    cueillettesenchantees@yahoo.com

    A bientôt, Mélodie 


     

     


  • Bonjour à vous ami.es des "cultures PACA" d'ici et d'ailleurs...

    Petit message de rappel que si vous reprenez des activités culturelles ou autres événements politiques, en live ou à distance, vous pouvez soit :

    . passer une annonce sous "annonces" sur notre site internet :
    https://radiozinzine.org/
    . nous appeler, les vendredi au minimum, entre 12h et 12h15 au 09 74 53 46 19

    Pour ma part, je reprendrai les annonces ce vendredi 05/06 enter 11h45 et 12h15

    Florian pour radio Zinzine


  • Bonsoir les Ami-e-s d' E-KI-Libre !


    J'espère que vous vous portez Bien ? 
    Des Nouvelles de nos activités et de la nouveauté ! 
    La priorité ! Le jardin a GRAINES de la Lauze en vallée du Jabron (04), qui se transforme joyeusement cette année, ce petit bout de planète sympathiquement libéré et prêté, nous ouvre son coeur et notre apprivoisement mutuel commence à faire son effet au rythme du cycle de la Vie.. pour le bonheur de nos graines, du sol, des insectes, de la pédofaune... ainsi que pour tous nos sens qui se nourrissent de ces moments d'observation, d'expérimentation, de contemplation, de dégustation, de partage, de patience, de courage et d'enseignements si riche de sens ! Merci.
    Le "petit panier associatif" de légumes du jardin et de semences libres selon la saison et la production seront proposés à venir ceuillir et récolter sur place, si vous êtes intérréssés faites le savoir, on vous tiendra au Jus vert  !
     L'ensemencement de cette biodiversité sacrée, libre de droit, et tous ces moments connectés au vivant sous tous ses règnes, nous procurent cette douce liberté d'être, de créer, de ralentir, de faire corps avec la Nature; ce qui nous semble l'urgence de l'essentiel pour ce "changement de modèle chaotique, effréné, de société" si important pour notre devenir, celui de nos enfants et notre habitat planétaire : continuer d'oeuvrer pour (s)-harmoniser des lieux, protéger Les lois de la Vie et reprendre ce chemin de la souveraineté.Telle est la vocation de notre association "Pollinisatrice de Vie". 
    Les projets avec les enfants sont au Coeur de nos envies pour continuer de  transmettre cet amour de la nature Libre aux générations futures ! les activités avec de nouvelles collaborations reprendront  à partir du mercredi 16  Septembre 2020 aux jardins éco-créatifs de la Lauze. (infos blog).
    Les rencontres Lunaires en cercle du féminin en partage poursuivent leur chemin depuis cet hiver, en petit comité mais dans un beau partage authentique et si révélateur pour nos jardins interieurs.
    Les journées Ré-Créatives de Bevons (événements)  reprendront en temps et en heures ! 
    Une Nouvelle Branche est née pour votre Mieux-Être, Je reprends en "mains douces" mon premier métier  Bio estheticienne DE et praticienne en Massage du Monde, afin d'aider l'association (aucune subventions) et évoluer vers l'autonomie financière,  je propose dès le 1er Juillet, ces prestations associatives, soins bio beauté et bien-être en itinérance pour des établissements gîtes, hôtels et particuliers sur RDV. D'autres intervenantes liées a cette branche se joindront aussi à cette nouvelle aventure ici en Vallée du Jabron et ses environs ! ci-joint le menu des massages :) https://jardin-ekilibre.blogspot.com/2020/06/nouveau-branche-itinerante-beaute-mieux.html

    Vous pouvez suivre nos activités uniquement sur notre blog, ou en direct !Si vous souhaitez soutenir nos actions "vos graines de confiance" sont les bienvenues; Nos éco-adhésions sont annuelles 15€ et vos dons libres sont aussi Libres ! Merci.
    Bien à vous dans la Joie du Vivant ! 
    Laurence.C. Pour l'association E-KI-LIBRE.0618356016. http://jardin-ekilibre.blogspot.com/
    EKILIBRE.jpg


  • Bonjour à vous,

     

    depuis juillet 2019, j’ai relayé les appels aux manifs pour la réouverture des urgences de nuit de Sisteron qui a lieu tous les lundis soir.

     

    Ces manifestations s’étaient arrêtées pendant le confinement et ont repris le 11 mai sous forme de rassemblements.

     

    C’est le bon sens puisque rien n’a changé à l’hôpital de Sisteron, les urgences restent fermées la nuit malgré toutes les promesses et tous les engagements de l’ARS, du Chicas, et des divers représentants du pouvoir.

     

    Mais aujourd’hui, je ne peux pas relayer les appels à ces rassemblements, je n’en ai plus la possibilité, le pouvoir me l’interdit sous peine de tribunal.

     

    En effet, nous sommes 5 citoyens à subir des pressions pour nous faire taire et pour interdire les rassemblements. Cela suite à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire.

     

    Nous sommes 5 à avoir été auditionnés par la gendarmerie de Sisteron, certains 2 fois, pour « organisation de manifestation » interdite par cet état d’urgence.

     

    La préfecture n’a pas compris qu’il n’y avait pas besoin d’organisateurs, que les citoyens se mobilisent d’eux mêmes. Pas le choix en réalité pour des citoyens responsables.

     

    Partout en France, les citoyens manifestent, comme à Maubeuge par exemple, avec le président de la région des Hauts de France et 8000 manifestants, sera t-il auditionné ? Plus de 20000 à Paris et des dizaines d’autres manifestations partout dans le pays.

     

    Et nous, avec nos petits rassemblements à Sisteron, en respectant les fameux gestes barrières, avec nos masques, la distanciation et pas de groupes de plus de 10, voilà qu’on cherche à nous intimider !

     

    Mieux que ça, voilà qu’on nous interdit même de parler.

     

    Plus le droit de formuler nos revendications, plus le droit de s’exprimer librement.

     

    Même le maire de Sisteron affirme que, sans les manifestations, les urgences seraient fermées définitivement.

     

    Quelle ironie, on a le droit de se précipiter dans les supermarchés, sur les marchés, d’utiliser les transports en commun bondés, de remplir les avions pour des raisons économiques, d’aller dans les lieux de culte, dans les bars et les restaurants, mais pas d’exercer ses droits élémentaires d’opinion.

     

    Cependant, fermer sa gueule, c’est accepter l’inacceptable. C’est accepter que les urgences de Sisteron ferment définitivement, c’est accepter l’injustice pour nos territoires, l’inégalité des droits.

     

    Dictature? Peut être pas encore, mais ça dépend de nous.

     

     

     

     
    Alain Paulien <alain.paulien@orange.fr>

  • Bonjour,
    Démocratie Casa vous invite à un Agor'apéro, vendredi 5 juin à La Casse (près du square et de l'ancienne pharmacie), à 19 h. Venez échanger autour d'un apéro et d'un arbre à idées, et faites tourner !

    *CHATO: Agor'apéro Démocratie Casa vendredi à 19h à La Casse

     


  • Chers amis, chers camarades,
    Les initiateurs du présent courrier sont les gilets jaunes du secteur de Château-Arnoux Saint-Auban. Depuis le début des gilets jaunes, nous avons peu à peu établi des liens avec vous, et vos engagements divers, nous avons lutté ensemble et reçu des coups ensemble. Des liens de confiance se sont forgés, fondés sur le respect de l'indépendance de nos engagements respectifs.
    C'est pourquoi nous tenions à vous tenir informés de notre audience avec les services de la préfecture du 2 juin dernier concernant notre revendication essentielle de réouverture des urgences de nuit de Sisteron, ainsi que sur notre protestation ayant trait à l'état d'urgence et des scandaleuses mesures d'interdiction de tous les mouvements contestataires visant à museler la colère sociale qui gronde dans notre pays qui en découlent.
    Lors de notre entretien avec M. Cousin, directeur de cabinet du préfet, nous l'avons interrogé sur les mesures d'interdiction de manifester sur la voie publique en comparant les éventuels rassemblements à caractère revendicatif avec d'autres types de rassemblements d'ores et déjà permis par les autorités publiques, comme les marchés, les transports en commun, etc. Nous avons demandé si ces mesures d'interdiction n'étaient pas purement arbitraires, visant davantage à taire la légitime contestation sociale des politiques mises en œuvre par le gouvernement qu'à protéger les populations contre l'épidémie de Covid-19.
    Ayant déclaré, entre autres fadaises aussi dénuées d'intérêt que mensongères, que les
    services préfectoraux se sentaient « préoccupés » par la situation des urgences de Sisteron, le directeur de cabinet du préfet s'est empressé de se retrancher derrière un formalisme juridique de mauvaise foi pour éviter le sujet des vrais motifs de l'interdiction de manifester. Il a argué entre autres que l'arrêt du Conseil d'État autorisant la réouverture des lieux de culte n'aurait rien à voir avec le décret interdisant les manifestations et rappelé que ce décret s'appliquait. Par ailleurs, il a averti que toute prise de parole sur la voie publique était interdite, suite à l'audition de cinq d'entre nous après avoir pris la parole lors du rassemblement spontané devant les urgences de Sisteron le lundi 25 mai dernier, tout en nous faisant comprendre que les circonstances présentes obligeaient les services de l'État à une intransigeance sans faille à l'égard des contrevenants.
    Nous considérons que les « circonstances présentes » auxquelles fait allusion M. Cousin ne sont rien d'autre que la crainte de ce gouvernement que la colère sociale n'explose et non la crise épidémique et nous sommes convaincus que la majorité d'entre vous partagera cette analyse. Nous pensons que dans une société démocratique, un haut fonctionnaire de l'État ne peut se retrancher derrière des arguments juridiques pour justifier des mesures violant les libertés publiques lorsque des citoyens exercent leur droit de lui demander des comptes.
    Or, nous ne pouvons que constater que, malgré l'état d'urgence sanitaire, de nombreuses
    luttes ont émergé à la surface dès la fin du confinement, que nous saluons. Nous avons vu les grandes manifestations à Maubeuge, à Paris, à Tours, etc. Qui pour défendre l'emploi industriel , qui pour dénoncer les violences policières et leur impunité, qui pour exiger la levée de l'état d'urgence sanitaire...
    Malgré ces mouvements, de lourdes menaces pèsent sur notre droit à revendiquer et à
    manifester dans notre département. Les intimidations que les militants subissent sont inadmissibles et insupportables.
    C'est pourquoi nous nous interrogeons. Les revendications ne seront pas maintenues confinées !Le moment n'est-il pas venu d'organiser ensemble aussi une offensive pour nos droits démocratiques et contre l'état d'urgence sanitaire qui nous interdit de manifester ? Le moment n'est-il pas venu d'échanger au plus tôt sur les modalités d'action pour revendiquer la levée de l'interdiction de manifestation et de l'état d'urgence sanitaire ?

    Le 16 juin, les personnels soignants seront en grève. Chacun aura à cœur d'y apporter le
    soutien sans faille attendu, y compris par la manifestation. Ce gouvernement au service de la finance ne nous privera pas plus longtemps de nos libertés publiques !
    Nous, gilets jaunes de Château-Arnoux Saint-Auban, vous adressons nos salutations les plus fraternelles.


  •  

     

     

    >> 1/ Un monde d'après à la carte ? Du moule à la modulation : plus de libertés en apparence, plus d'aliénation dans les faits ?

    >> 2/ Action aux Urgences de Sisteron du 18 mai sous les drones

    >> 3/ Initiatives du 26 mai et prochaines actions

     

     

    >> 1/ Un monde d'après à la carte ? Du moule à la modulation : plus de libertés en apparence, plus d'aliénation dans les faits ?

     

    La situation n'est pas facile à comprendre si on ne prend pas le temps de se poser un peu et de regarder où nous en sommes.

    Nous sommes dans un système où on nous dit qu'il y a plus de libertés mais dans un cadre beaucoup plus restreint.

    Nous sommes en quelque sorte des moutons enfermés dans un enclos à qui on dit "faisons tombés les barrières de cet enclos" mais par contre il y aura plus de contrôle (on veut savoir où vous êtes en permanence, ce que vous dites, ce que vous faites, ce que vous pensez...).

     

    De plus, que ce soit au niveau des individus, des établissements, des collectivités locales, on va nous dire : vous pouvez faire ce que vous voulez mais pas contre vous aurez moins d'argent pour le faire et les contrôles invisibles et les pressions qui pèsent sur vous seront plus importants. Est-ce que c'est plus de libertés ? Si on creuse, on se rend compte qu'en fait c'est moins de libertés.

     

    Et cette pseudo liberté est en fait une modulation où dans tous les domaines on passe du "moule" à la "modulation". Dans le moule, il y a le principe de "tout le monde pareil" avec une recherche d'égalité de traitement. Par exemple, au niveau national, on recherche d'avoir des revalorisations salariales globales pour tout le monde. Alors que dans le processus actuel, on va vers toujours plus de primes individualisées. On l'a vu encore ces derniers jours avec la prime Covid où nous avons de nombreux appels de personnels qui ne comprennent pas : pourquoi mon collègue a une prime mais pas moi ? Pourquoi l'établissement voisin a une prime mais pas le mien ? Pourquoi ce département a une prime mais pas le mien ? Pourquoi untel a plus que moi ? Donc, cette prime est la mise en place d'une véritable usine à gaz : à la fois il y a un manque de clarté sur les critères et en même temps ils laissent la disposition aux directions d'établissement d'avoir une certaine souplesse dans l'interprétation des règles d'attribution. Mais il laisse également la porte ouverte à de petits arrangements entre amis comme l'a dénoncé Bayrou ces derniers jours, qui ne fait plus partie des amis de Macron et qui se plaignait que les personnels de l'hôpital de Pau devraient recevoir une prime de 500 alors que pour ceux de l'hôpital de Bagnères-de-Bigorre se sera 1500 euros. Il explique l'écart de prime par le fait que Bagnères-de-Bigorre est une ville où Macron a des attaches familiales et quelques amis. Je ne sais pas si le cas ou pas, mais cette gestion à la carte est clairement propice aux arrangements, et au delà au renforcement de la corruption.

     

    On voit cette modulation au niveau du temps de travail également avec différents services d'un même établissement ayant des temps de travail différent (7h00, 7h30, 10h00, 12h00...). On le voit au niveau des contrats de travail aussi...

     

    Mais cette modulation s'applique à tous les niveaux et la crise actuelle ne fait que renforcer cette modulation.


    C'est comme pour la tendance des formations à de plus en plus de métiers. Ils ne veulent pas qu'on soit trop pointu, trop compétent dans un domaine. L'objectif c'est d'être adaptable, interchangeable. Pour prendre un exemple concret de notre secteur d'activité, si on prend l'école des directeurs d'hôpitaux, l'objectif n'est pas de former des directeurs qui vont être très compétents en ressources humaines, d'autres qui vont être de très bons directeurs financiers... L'objectif c'est de connaitre un peu tous les domaines afin d'être interchangeable régulièrement.

     

    L'idée c'est d'être modulable, comme une structure en préfabriqué qu'on va pouvoir déplacer d'un endroit à un autre, enlever une partie, en ajouter une autre... L'idée c'est de rendre modulable toujours plus les personnels avec ce principe là.

     

    Ils veulent faire tomber les cadres, qu'ils disent "rigides". Ce peut être des cadres protecteurs, ce peut être des cadres en termes de statuts... en termes de règlementations... en termes de règles de qualité... Pour eux les 35h00 constitue un cadre trop "rigide" qui ne leur permet pas de faire ce qu'ils veulent là où ils veulent.

     

    Il s'agit aussi de rendre modulable le statut de la fonction publique qui a été crée pour répondre à l'intérêt général, en toute responsabilité, en évitant l'arbitraire, et en toute indépendance. C'est tout le sens de la Loi du 6 aout 2019 de transformation de la fonction publique où des modulations sont apportées notamment en termes de démocratie, de sanctions et sur l'usage des contractuels.

     

    Pour aller encore plus loin, ils veulent les moyens de déroger à la loi et à son essence même. La loi c'est une norme commune, une règle juridique s'appliquant à tous.

     

    Ainsi par exemple, il y a un texte qui est sorti le mois dernier dont on a pas ou très peu entendu parler qui entre pleinement dans ce processus de modulation. C'est le décret du 8 avril 2020 qui permet au Préfet de région ou de département de déroger à de nombreuses règles nationales. C'est en quelque sorte une mise en œuvre "à la carte".

     

    Enfin, pour en finir avec un exemple qui colle pleinement à l'actualité, il s'agit de l'annonce du ministre de la santé d'organiser les "Ségur" de la santé dans les prochains jours, une négociation avec les organisations syndicales, qui devraient être l'occasion d'une nouvelle propagande médiatique et dont les objectifs recherchés par le gouvernement vont probablement être de renforcer la modulation sur deux aspects. Premièrement, réduire fortement le cadre des 35h00 dans notre secteur d'activité afin de laisser davantage de marge de manœuvre aux directions. Deuxièmement, donner l'impression d'avancer vers des revalorisations salariales tout en affaiblissant toujours plus le cadre global comme l'égalité de traitement.

     

    On voit bien qu'il y a différents objectifs recherchés : désengager l'Etat de ses responsabilités, organiser les territoires en fonction des besoins du capital, découper des activités pour mieux les marchandiser, renforcer la mise en concurrence des territoires, des établissements et des personnels, mettre en place ou renforcer les pouvoirs de petits barons locaux... Et en même temps supprimer les unes après les autres les libertés des citoyens.

     

    C'est bien de résister et de lutter pour obtenir des avancées, il faut continuer à le faire, mais il faut aussi avoir conscience du monde dans lequel nous sommes. Car cette pseudo-liberté, on la paie cher, par la mise en place d'autres contraintes, d'autres aliénations.

     

    On nous dit vous pouvez sortir du confinement mais ils mettent des drones partout. On l'a vu lundi soir à Sisteron.

     

     

    >> 2/ Action aux Urgences de Sisteron du 18 mai sous les drones

     

    Barrage de police à l'entrée de la ville... camions et voitures de police en grand nombre en face de l'hôpital... Drones au dessus de nos têtes quand nous parlions aux journalistes devant l'hôpital... C'est inédit dans un territoire rural comme le nôtre !

     

    ça en dit long sur l'évolution du régime en cours ! Il y a une ambiance pesante, oppressante à tous les niveaux. On a un déconfinement également à la carte où on peut avoir 15 enfants dans la même classe, des centaines de personnes dans des rues piétonnes pour consommer, des dizaines et des dizaines de personnes dans les transports en commun pour aller travailler, mais on ne veut pas plus de 10 manifestants avec des masques et éloignés de plus d'un mètre...

     

    Malgré tout, nos exigences n'ont pas été affaiblies par la crise sanitaire, au contraire elles ont été rendues encore plus légitimes ! Nos territoires ne sont pas modulables ! Nos vies ne sont pas modulables ! Nos urgences, nos maternités, nos réanimations, nos services publics ne sont pas modulables !

    Il ne faut rien lâcher et continuer à se mobiliser partout !

    Et c'est le sens des prochaines journées d'actions comme le 26 mai ou le 16 juin.

     

     

    >> 3/ Initiatives de mardi 26 mai et prochaines actions

     

    Comme partout sur le territoire, et même au-delà des frontières, la mobilisation redémarre dans les établissements sanitaires, socio et médicaux sociaux de la région PACA. Ainsi, le mardi 26 mai sera l’occasion de diverses initiatives ayant pour objectif de rendre visible les colères et revendications des salariés du secteur : à partir de 8h00 et pour toute la journée à l'entrée de l'hôpital de Digne, à 11h00 à l'entrée de l'hôpital de Manosque, à 11h30 sur le parvis de l’hôpital de grasse, à Nice à 12h30 sur l’hôpital de Cimiez, à 13h30 sur l’hôpital l’Archet, à 11h30 sur le parvis de l’hôpital Pasteur, à l'hôpital d’Antibes, à 13h30 à Marseille devant l'hôpital de la Timone, à 16h30 devant l'hôpital de Draguignan, à 19h30 devant l'hôpital Sante Musse à Toulon, devant l'hôpital d'Avignon...

     

    Plus précisément sur le département :

    - Le syndicat CGT de l'hôpital de Digne organise une journée de grève avec une remise de médailles en chocolat et de cacahuètes au sein de l'établissement. Initiative à l'entrée de l'hôpital de 8h00 à 17h00.

    - Sur l'hôpital de Manosque, le syndicat CGT a prévu le dépôt d'une gerbe de fleur à 11h00 devant l'hôpital pour rendre hommage aux victimes du COVID (personnels et usagers) mais également pour rendre hommage à tous les personnels mobilisés pendant cette crise sanitaire et pour qui le gouvernement ne propose comme remerciements que des applaudissements, des dons de RTT de salariés d'autres secteurs, des médailles et des "primettes" qui sont de véritables usines à gaz.

    - Ce ne sont pas des rassemblements : ce sont des initiatives devant rassembler pas plus de 10 personnes et en respectant les règles de protection (masques, distanciation....).

     

    Au moment où le gouvernement se dit prêt à engager des négociations salariales, quelles que soient ses réelles intentions, il est important que la mobilisation se voie et que la colère se fasse entendre, pour pousser et accroître le rapport de force, c'est pourquoi il est important de monter en puissance.

     

    Bon courage et bonnes luttes !

    Pour la CGT,

    Cédric Volait

     

    >> Ci-joint le communiqué de presse pour les actions du 26 mai dans le département.

     

    >> Ci-joint l'article du journal La Provence du 20 mai "Urgences : ils étaient là malgré l'interdiction"

     

    >> Ci-joint l'article du journal Le Dauphiné du 20 mai "Un rassemblement devant les urgences malgré l'interdiction"

     

    >> Pour voir l'article du journal Haute Provence Info du 19 mai "Hôpital de Sisteron : Les manifestants ont dû freiner leur action", cliquer sur ce lien :

    http://www.hauteprovenceinfo.com/article-31875-hopital-de-sisteron-les-manifestants-ont-du-freiner-leur-action.html

     

    >> Pour voir l'article de DICI TV du 19 mai "Coronavirus - une quarantaine de manifestants réunis ce lundi soir à Sisteron", cliquer sur ce lien :

    https://www.dici.fr/actu/2020/05/19/coronavirus-une-quarantaine-de-manifestants-reunis-lundi-soir-sisteron-1398929

     

    >> Ci-joint l'article du journal Le Dauphiné du 18 mai avec une partie "A l'EHPAD de Banon, six morts mais une prime moins importante" + Une partie "Les inquiétudes de la CGT" (suite à la réunion avec le Préfet)

     

    >> Pour voir l'interview de DICI TV du 18 mai "Coronavirus : De 500 à 1 500 euros selon les cas, le flou sur la prime pour les soignants provoque la colère", cliquer sur ce lien :

    https://www.dici.fr/actu/2020/05/18/coronavirus-de-500-1-500-euros-selon-cas-flou-prime-soignants-provoque-colere-1398686


  • *Ateliers "Argile" venez créer vos objets en argile à l'atelier d'Emmanuelle à St Vincent  

    *Pain: Je me suis installé il y a peu en tant que boulanger et je loue un fournil à mison où j’effectue une fournée par semaine (mercredi). Aussitôt cuit, je charge le pain dans ma camionnette et j’attaque les livraisons... En gros je fait un circuit en partant de mison, en allant jusqu’à château Arnoux et ensuite je fini par la vallée car j’habite à noyers! Quand je rentre dans la vallée il est à peut près 18h00 et je vais maximum jusqu’à st Vincent! Voilà tout, si vous souhaitez plus de renseignements n’hésitez pas à m’appeler :0669772212  

    *L'art du chi dans les villages de la vallée.   *Marché de St Vincent tous les vendredis matins avec une quinzaine de producteurs et artisans

      *Petit marché de Curel le mercredi soir 17h30/19h, passez commande!   

    *Infos du Jabron

    *Infos du Jabron

       


  •  
    Bonjour, nous sommes bien tristes de vous annoncer que Le Papotin, votre café associatif, ne rouvrira pas, non, rien a voir avec le virus....en fait le propriétaire vend l'immeuble.Nous regrettons la fin brutale de cette belle aventure qui aura duré 3 années. Esperons qu'un autre lieu de convivialité puisse renaitre, ailleurs,  dans notre vallée.          Portez vous bien,  


  • Reprise des manifestations du lundi soir.

    Manifestation lundi 18 mai à 20h devant l'hôpital de Sisteron

     

    Bonjour,

     

    comme vous le savez, les urgences de Sisteron sont fermées la nuit depuis juillet 2019.

     

    Les causes: manque de personnel, burn out des soignants, politique du gouvernement. Inutile d'en rajouter vous connaissez le problème.

     

    Depuis mi juillet 2019, des citoyens, des associations, des gilets jaunes, des syndicats (particulièrement la CGT), et d'autres, manifestent tous les lundi soir pour exiger la réouverture des urgences de nuit.

     

    Ces manifestations se sont arrêtées à partir du confinement il y a 2 mois.

     

    Elles ont repris ce lundi 11 mai à Sisteron. Comme à Gap, Laragne, Embrun, Briançon, etc...

     

    Pendant ces 2 mois, tout ce qu’il s’est passé nous donne raison, légitime nos actions, nos manifestations, notre colère.

     

    Nous étions 60 à manifester à Sisteron ce 11 mai, en respectant la distanciation sanitaire et avec des masques pour ceux qui en avaient.

     

    La présence de la gendarmerie, dans le calme, n'a pas empêché cette manifestation voulue par les citoyens, et initiée aussi par Bas les masques, vallées en luttes, union syndicale solidaire 05, FI du sisteronais et d'autres.

     

    Les citoyens présents à Sisteron souhaitent que ces manifestations continuent et appellent à une nouvelle manifestation le 18 mai à 20h devant l'hôpital.

     

    Ci joint les déclarations faites (avec des écrits)

     

    Une qui refait l'histoire des manifs du lundi soir à Sisteron, qui envisage le "monde d'après" et fait des propositions largement reprises par les présents, (excepté la suggestion d'arrêt des manifs du lundi soir, les présents veulent continuer à manifester)

     

    une autre plus spécifique au virus et à la cacophonie gouvernementale

     

    Des liens locaux:

     

    https://www.facebook.com/Sisteronnonfermeturedenuitdesurgences/

     

    https://www.facebook.com/insoumis04/

    https://www.facebook.com/CGT04/


  • Bonjour à vous,

     

    et merci d’être venus, surtout avec ce temps de printemps, ne nous plaignons pas, enfin un peu de pluie.

     

    Respectons les consignes, pour notre sécurité et également pour éviter les problèmes avec les FDO. Restons éloignés les uns des autres et formons des groupes de 10.

     

     

     

    Ça fait 2 mois qu’on ne s’était pas retrouvés pour défendre notre système de santé et exiger la réouverture des urgences de nuit à Sisteron.

     

    Il fallait marquer le coup, montrer qu’on est toujours là, même si….

     

    Nous sommes moins nombreux pour de multiples raisons autres que la pluie, mais nous sommes là. On est là !

     

     

     

    Les appels à manifester aujourd’hui viennent du 05, notamment du groupe «vallées en luttes », de «l’union syndicale solidaire 05 », soutenus par « soupes et bobines », par «la FI du sisteronais », et d’autres.

     

    Ça ne veut pas dire que les autres organisations ont abandonné, dont la CGT qui a été le moteur de nos actions, mais qu’ils se donnent le temps de la réflexion. On se retrouvera tous et toujours plus nombreux.

     

    Pendant ces 2 mois, tout ce qu’il s’est passé nous donne raison, légitime nos actions, nos manifestations, notre colère.

     

    Où sont-ils tous ceux qui faisaient confiance au pouvoir, aux gouvernants, aux édiles locaux ? Où sont leurs arguments ? Qu’en pensent-ils aujourd’hui ? Mais qu’est ce qu’est leur projet de société ?

     

    Beaucoup citent le monde d’après. Qui le pense ? Qui le fait ce monde d’après?

     

     

     

    Concernant nos manifestations du lundi soir :

     

    Beaucoup pensent et disent qu’on ne devrait plus refaire les mêmes actions, qu’il faut changer nos méthodes. Appels à la réflexion, actions différentes, basées sur des écrits, des écrits plus élaborés pour des changements politiques profonds. Il faut de la stratégie pour faire tomber le système qui est toujours majoritairement accepté par les français.

     

    Il est donc possible qu’on ne refasse plus ce genre de manifestations, en tout cas, elles seraient différentes.

     

     

     

    Le monde d’après, c’est quoi ? Et comment ?

     

    Veut-on la même société, la même consommation ? Tout simplement avec des masques, et de la distanciation ?

     

    Comment faire pour changer ? Pour mieux partager, au niveau de la planète, pour moins consommer, ou plutôt moins produire ? Pour produire et consommer plus intelligemment et plus utilement .

     

    Est ce qu’on peut continuer à dépendre des pays les plus pauvres, les plus exploités, comme la Chine, pour tous nos besoins ? Notamment pour notre santé. Non bien sur, mais est ce que seules les productions liées à la santé doivent être rapatriées ?

     

    D’abord, c’est quoi nos besoins ?

     

    Des 4x4 monstrueux, des pick up gigantesques pour aller chercher sa baguette ?

     

    Des téléphones toujours plus performants, toujours plus grands et puissants ? Et qui vont permettre de nous fliquer encore plus ?

     

    De la nourriture hyper transformée, calorique, nuisible pour la santé ?

     

    Des voyages à tout va avec l’avion subventionné, le kérosène non taxé, les croisières idem ?

     

     

     

    Pour changer de société, il faudrait réfléchir à nos besoins, nos réels besoins, réfléchir à ce que peut être le bonheur, le progrès.

     

    Avoir des projets, sur l’énergie, sur les transports, sur l’éducation, sur l’agriculture, sur la santé bien sur. Et j’en oublie.

     

    Démocratie, écologie, justice, tout ce qui n’existe plus.

     

     

     

    Des projets existent, beaucoup a déjà été pensé, écrit, proposé, à nous de nous en emparer, d’y participer, d’y apporter nos avis, et ensuite de les diffuser, de les imposer en alternative.

     

    Pour cela, on doit se structurer, au-delà de ce qui existe, et devenir force de contestations et de propositions.

     

    Pour le sisteronais, les bases sont là, il y a l’équipe qui s’est présentée aux municipales, il y a l’Agora sisteronaise qui ne demande qu’à revivre, il y a les gilets jaunes, les syndicats, certaines associations. Regroupons nous, prenons la parole, écrivons, agissons au plus près, dans les municipalités, à la comcom, au département. Bousculons les.

     

     

     

    Une des premières expressions, avec actions, pourrait être de relancer l’exigence de la réouverture des urgences de Sisteron la nuit.

     

    D’autres peuvent être en direction des choix politiques et budgétaires locaux. Refuser tout ce qui est inutile pour la collectivité, pollueur, injuste, incompris. Les exemples sont nombreux.

     

     
    Alain Paulien <alain.paulien@orange.fr>

  • Lundi 11 mai, à 20h, tous devant les hôpitaux de Sisteron, Gap, Laragne, Embrun et Briançon

    Un appel de « vallées en lutte » et de l’union syndicale solidaire 05

     

    https://valleesenlutte.noblogs.org/post/2020/05/07/deconfinons-la-solidarite-a-partir-du-11-mai/

     

    « 11 MAI, ON DÉCONFINE NOTRE COLÈRE

     

    On a soutenu de nos fenêtres, balcons, jardins, et parfois dans la rue, les travailleuses et travailleurs en première ligne.

     

    Ce 11 mai, 1er jour de déconfinement, gardons la parole, reprenons les luttes et organisons-nous pour changer ce monde.

     

    Les différentes politiques d'austérité menées depuis des décennies ont amené les hôpitaux, et plus généralement les services publics au désastre que nous connaissons.

     

    L'Union Syndicale Solidaires05 vous invite donc à venir vous exprimer librement le 11 mai 20h, devant les hôpitaux à Gap, Briançon, Embrun, Laragne et Sisteron ( à confirmer avec le collectif de défense des Urgences).

     

    Cette crise sanitaire planétaire a montré que l'on ne peut pas continuer à exploiter la planète et les travailleuses et travailleurs comme ils le font.

     

    A nous de nous emparer de tout cela, de nous organiser et de changer de système.

     

    Prises de parole libres et ouvertes à tout.e.s., avec gestes barrières, port de masque et de gants.

     

    Union Syndicale Solidaires05, le 5 mai 2020 »

     


  • Bonjour à tous et toutes.

    Voici une info de personnes qui se sont rassemblées pour trouver et partager des solutions pour l'après confinement  : les Alpes d'Après !

    Ils me semblent sincères, bien motivés, non partisans, vraiment "orientés solutions" et ont déjà organisé un festival virtuel il y a 10 jours, ils en prévoient un nouveau pour ce dimanche 10 mai.
    Je vous invite à les découvrir, les rejoindre, apporter votre témoignage, et voir ce qu'on peut faire ensemble !

     

    De tout coeur, et à dimanche !

    Yves MICHEL, Eourres

     

    Bonjour à toutes et tous,

    C'est lancé ! Le festival virtuel haut-alpin "Les Alpes d'après..." vous propose une seconde session la veille du jour annoncé du déconfinement. Dimanche 10 mai de 15h30 à 19h

    Merci de relayer au maximum ce mail et notre appel à vos contacts et réseaux, afin de faire de cette seconde session un succès comparable à la première (+de 6200 vues !)

    Nous continuerons ainsi à construire notre récit collectif de l'après confinement, un monde basé sur de nouveaux modèles, plus coopératifs et solidaires.

    Nous souhaitons éviter un retour à l'anormal, tenir compte de nos diversités et de nos différences et mettre en avant ce qu'il est maintenant nécessaire d'organiser dans de nombreux domaines (alimentation, économie, culture, énergie, mobilité, éducation, santé, solidarités, implication citoyenne....)

    Nous vous donnons rendez-vous Dimanche 10 mai de 15h30 à 19h pour trois nouvelles tables rondes, et la diffusion de nouveaux témoignages.

    La première session est toujours accessible via le lecteur sur www.alpesdapres.site et le programme de la seconde session sera publié dès que possible sur ce site internet et sur la page facebook : https://www.facebook.com/alpesdapres/

    Pour construire cette seconde session, et alimenter le contenu, nous lançons un appel à témoignages !

    Au grand public :

    Quelque-soit ton âge, tu souhaites témoigner car l'un de ces sujets te parle ?

    - tu as vécu des prises de conscience durant le confinement

    - tu as lu ou entendu des choses qui t’ont choqué ou enthousiasmé et que tu aimerais évoquer

    - tu as des interrogations que tu aimerais partager

    - tu te sens transformé.e et tu veux témoigner de tes nouvelles idées / visions / actions

    - tu as envie de parler de tes idées, de tes projets pour l’avenir de la société

    - tu as besoin de trouver des personnes ou du matériel pour te suivre dans ton projet

     

    Nous proposons de diffuser ta vidéo lors du festival Alpes d'après !

    Aux associations, collectifs, mouvements, acteurs économiques, élu-e-s, etc... :

    Vous souhaitez présenter un témoignage ou vos actions :

    - quelle est ma vision d'un demain souhaitable ?

    - qu'est est la nature de mon engagement ou de mes actions ? En quoi s'inscrivent-elles dans cette vision ?

    - quels sont mes besoins  (humain, financiers, politiques,etc....) ?

    Vos vidéos :

    - Doivent faire 2 minutes maximum (filmées depuis votre caméra, ordinateur, téléphone portable...)
    - Doivent-être envoyées à l'adresse email contact@alpesdapres.site  par un service d'envoi de fichier (WeTransfer, FromSmash, Framadrop...)
    - Pas de pièce jointes !!!
    - A envoyer avant le samedi 09 mai 12h00 (pas de garantie de traitement pour les vidéos envoyées après...)

    Pour toute aide technique concernant la réalisation et/ou l'envoi de vos vidéos, vous pouvez envoyer un mail à contact@alpesdapres.site avec votre coordonnées (téléphone) et nous prendrons contact avec vous, dans la mesure de nos disponibilités pour vous accompagner.

    Aide / Bénévole :

    Nous avons toujours besoin d'aide et de bénévoles pour nous aider à préparer l'évènement et le jour J :

    - Communication (web/réseaux sociaux)
    - Technique (aide à la connexion, suivi...)
    - Prise de note
    - Et autre.....

    Si vous souhaitez nous aider merci de rentrer en contact avec le collectif des alpes d'après contact@alpesdapres.site

    A très bientôt !


  • *En CatiMimi: réouverture...


  •   Bonjour, suite à l'accord du Préfet et du Maire, le marché de St Vincent va reprendre ce vendredi 24 avril.  

    Il sera réservé à l'alimentaire, seul 5 producteurs seront présents.   Un circuit de circulation ainsi que des mesures de sécurité sanitaires seront prises par la Mairie. Nous comptons sur vous pour garder vos distances et respecter les consignes.  

    Les horaires seront réduits: 10h à 12h.  


  • Bonjour, je lance un appel ...Une demande de contribution pour les besoins d aide alimentaire extrêmement urgente pour famille et célibataires migrants sans aucune aide sur 04 et 05 On prévoit le dispositif suivant:Chacun donne un peu d argent chèque ou  espèces à un correspondant (pour le 04  ce sera moi).avec les sommes collectées (ou promises) je fais une commande sur un Drive et la nourriture est récupérée et distribuée par les bénévoles du réseau.
    Biens à tous et d' avance merci.
    Catherine.Un simple SMS  qui dit votre participation suffira.( Nous verrons ensuite les modalités concrètes pour récupérer les apports de chacun...)Merci de votre réponse concrète et rapide et surtout de diffuser autour de vous... 5 ou 10 ou 15 euros seront bienvenus et très utiles
    Pour participer merci de me contacter avant mardi soir
    Mon numéro : 06 61 76 43 33

    Catherine Saadoun <catherine.saadoun@gmail.com>